Créa’Halloween

Créa’Halloween

Tous les ans avec mes enfants nous participons à une animation différente pour la soirée d’Halloween.  Et ce n’est pas le choix qui manque en Vendômois ! Tantôt une chasse aux bonbons chez les grands-parents, tantôt chez la nounou. Une autre année, direction la petite cité troglodytique de Trôo pour « Trôolloween ».   Et l’année dernière, c’est à Villiers-sur-Loir que nous avons passé cette soirée « qui fait peur »…

 

Allez, suivez-nous, on va vous faire découvrir toutes les activités auxquelles nous avons participé avec les enfants. En maman « championne de l’organisation », dès notre arrivée à la salle de l’Artésienne nous avons jeté un coup d’œil rapide à tous les ateliers. Direction ceux où il y avait le moins de monde (vous l’aurez compris : la patience n’est pas notre atout numéro 1).

Et c’est ainsi que je me suis retrouvée à fabriquer un balai avec « petite citrouille » et « gentil Dracula ». Si on m’avait dit qu’un jour je m’amuserais à fabriquer un balai…
On partage avec vous les secrets de fabrication d’un balai de sorcière. Mais chut ! Ne le répétez pas : c’est un secret.

 

La fabrication d’un balai de sorcière

Recette pour fabriquer un balai :

Premièrement : rassembler des morceaux de brindilles de la même hauteur. Tout en les maintenant bien serrées entre ses mains. On choisira des morceaux plus ou moins grands selon la taille de l’enfant.

Deuxièmement : couper un morceau de ficelle suffisamment grand pour que le balai tienne.

Troisièmement :  attacher les brindilles grâce au morceau de ficelle en entourant cette dernière plusieurs fois autour des brindilles.

Quatrièmement : il n’y a plus qu’à balayer ou à prêter le balai à une gentille sorcière.

 

Le + : pour des stages ou des sorties nature, vous pouvez vous rapprocher de la Maison Botanique à Boursay ou de Perche Nature à Mondoubleau.

 

Les enfants posent fièrement avec leur balai de sorcière, mais il y a peu de chance que cela me soit d’une quelconque utilité pour faire le ménage à la maison…

Une odeur bien agréable circule dans la salle… Pas celle des cucurbitacées mais celle des agrumes. Tiens : il y a un atelier de fabrication d’une mandarine-bougie. Ça a l’air sympa comme activité.

 

Mise en forme d’une citrouille dans une mandarine

A l’aide d’un couteau et de façon minutieuse, les enfants ont creusé la mandarine afin d’extraire l’intérieur. La difficulté : ne pas déchirer la coque du fruit surtout au moment de couper les yeux et la bouche.

Nous avons finalisé la création en insérant dans la mandarine, une bougie.

Et qui dit Halloween, dit déguisements, maques, maquillages… Les enfants courent déjà vers le prochain atelier qui va justement leur permettre de se confectionner un masque.

 

Décoration d’un masque

Nous avons donc décoré un masque qui était pré-découpé. Nous avions à notre disposition de la colle, de la laine, des feutres, des crayons de couleurs… Une belle activité où les enfants ont pu s’exercer à différentes techniques de travaux manuels. 

Pas de fête d’Halloween sans chauve-souris bien sûr ! Cela fait déjà plusieurs minutes que « petite citrouille » et « gentil Dracula » demandent à aller à cet atelier. Heureusement, celles-ci sont fausses car je ne suis pas fan de ces petites bêtes (même si je sais qu’elles ont un rôle important dans la nature).

 

Découpage d’une chauve-souris

Séance de découpage ! Des chauves-souris étaient pré-dessinées sur des feuilles cartonnées noires, les enfants n’avaient plus qu’à découper sur les traits. Pratique, rapide et les enfants se sont bien amusés. « Gentil Dracula » a eu beau agiter sa chauve-souris sous le nez de « petite citrouille » : même pas peur !!

Nous avons poursuivi nos découvertes avec la star de la soirée : la citrouille !

 

Décorer une citrouille

Nous avons d’abord choisi une petite citrouille pour chaque enfant.

Première étape : couper le haut de la citrouille (le chapeau)

Deuxième étape : vider la citrouille à l’aide d’une cuillère

Troisième étape : couper les yeux, le nez et la bouche de la citrouille à l’aide d’un couteau en faisant attention de ne pas se couper. Maman était là pour aider.

Quatrième étape : placer la bougie à l’intérieur de la citrouille

Cinquième et dernière étape : fermer le chapeau de la citrouille…… tout… doucement… pour….. ne… pas… éteindre… la… bougie 😊

 

Le + : Vous pouvez refaire cette activité chez vous ainsi que celle de la mandarine. Il vous suffit d’aller acheter des mandarines ou des citrouilles chez des marchands de fruits et légumes vendômois. Puis rassembler le matériel nécessaire : couteaux et cuillères.  

 

Après ce nouveau challenge réussi, nous avons décidé d’aller faire une petite balade en forêt. Vu l’heure et la nuit tombée, pas pour de vrai bien sûr ! Mais l’atelier Land’Art, avec ses odeurs de feuilles d’automne séchées, nous a bien donné cette illusion.

 

Land’Art

Quelques feuilles, des marrons, des châtaignes, des branches, des glands, des pommes de pin, des petits cailloux, de la mousse…. Voici les ingrédients parfaits pour réaliser un superbe Land’Art !

Les enfants ont bien aimé, la prochaine fois c’est décidé on en réalise un dans les bois !

Sans oublier le magicien…

Tout d’abord impressionné puis en admiration… Ce magicien nous en a fait voir de toutes les couleurs ! Avaler une épée, faire disparaître des cartes et une luciole rouge….

Pause photos

Avant de partir les enfants se sont pris au jeu dans les différents photobooths.  C’était marrant et rigolo !

Et les plus gourmands pouvaient se régaler dans le coin des « saveurs ».

Nous, on a adoré ce moment en famille ! On ne peut que vous conseiller cette soirée Halloween pour une prochaine édition. N’hésitez pas à en parler autour de vous pour partager ce moment convivial entre amis !

La petite citrouille et le gentil Dracula

Gamme « Petits Jardiniers »

Gamme « Petits Jardiniers »

Une gamme « Petit jardinier »  pour les enfants dans la boutique de l’Office de Tourisme à Vendôme.

L’Office de Tourisme de Vendôme-Territoires Vendômois propose dans sa boutique de nombreux articles pour petits et grands. Des mugs, des livres, des articles « princesses » ou « chevaliers » des tee-shirts ou des tabliers… Mais aussi la gamme « Petits jardiniers ». Dans cette collection vous retrouverez une panoplie de trousses, pochettes, tabliers et sacs goûter.
J’avais envie de vous la présenter car je la trouve très sympa et elle a beaucoup plu à mes enfants.

 

La trousse – 21.5 cm / 10 cm

Idéale pour glisser dans son cartable et rendre jaloux les petits camarades qui voudront avoir la même. Cet outil indispensable pour ranger ses cayons ou ses billes est disponible en plusieurs coloris : vert, bleu, beige, taupe pour seulement 10€. Quelle que soit sa couleur préférée, votre enfant trouvera certainement celle qui lui plaira.

La pochette – 26 cm / 16 cm (11.50€)

A vous de choisir son utilité !  Grande trousse, trousse de toilette, pour le goûter, pour les billes ou pour y cacher ses trésors. Tous les enfants ont besoin d’une trousse. Elle est disponible en différentes couleurs : beige, vert, taupe, framboise, rose, bleue.

Le tablier

Vous ne voulez pas que votre enfant tâche ses vêtements quand il s’amuse à la maison ? Les enfants seront ravis de porter ce tablier (54cm/47cm pour 19.50€) comme papa et maman. Ils le porteront soit pour jardiner dans le jardin avec maman ou pour faire la cuisine avec papa 😊 Trop pratique et super stylé, avec sa gamme de 5 couleurs : vert, beige, marron, rose et bleu. A coup sûr, si votre enfant porte ce tablier les légumes du jardin pousseront plus vite et les gâteaux seront excellents 😊.

Le sac goûter

L’accessoire idéal pour le goûter ! Votre enfant pourra utiliser ce sac de goûter pour la garderie, la crèche ou pour la maternelle. Sa toile souple permet d’avoir un sac léger. Sa taille (32cm/28.5cm) est très pratique pour les enfants.  

Tous pourvus d’une cordelette, les sacs sont faciles à transporter par les petits enfants. Ce sac peut être utilisé pour le goûter, la piscine, une balade… Et on peut même avoir un sac par saison. Taupe pour l’automne, beige pour l’hiver, vert ou bleu pour le printemps, rose pour l’été. 12.50€ le sac.

Retrouvez également d’autres produits sur la thématique nature-jardin dans la boutique de l’Office de Tourisme, comme par exemple des livres d’activités à faire avec vos enfants. 

Reportage vidéo en Vallée du Loir

Reportage vidéo en Vallée du Loir

Dans le cadre de la campagne « En roue libre – Centre Val de Loire » en partenariat avec le Comité Régional du Tourisme et l’Agence de Développement Touristique 41, l’Office de Tourisme de Vendôme – Territoires Vendômois a participé fin juin à une vidéo promotionnelle sur le thème : Vallée du Loir à vélo.

C’est avec plaisir que nous avons accepté de jouer les figurants, en famille, durant la journée du lundi 29 juin :

 À 9h débutait la visite du Village de Lavardin, l’Un des Plus Beaux villages de France !

L’équipe de caméramans et photographes nous ont donné rendez-vous au pont gothique de Lavardin. Point de vue magnifique sur le Loir, et sur les vestiges du Château.

Petite anecdote : on se demandait si les automobilistes ne s’étaient pas donnés rendez-vous à Lavardin ce même jour !  Plusieurs prises ont été faites pour éviter une circulation importante sur la vidéo.

Puis, nous avons ensuite grimpé la côte qui mène aux vestiges du château. Le moment idéal pour faire quelques selfies sur la passerelle.

À 10h00, nos bicyclettes sont prêtes pour tester la Boucle à vélo Lavardin – Sasnières

Ensuite, nous avons quitté le village de Lavardin en empruntant une partie de la nouvelle boucle à vélo qui relie les villages de Lavardin et Sasnières en passant par Villavard.

A noté : il existe à ce jour 10 boucles sur le Vendômois.

10h30 : Petit arrêt et visite de la Cave champignonnière à Villavard

Puis, Laurent, le propriétaire des lieux nous a accueilli dans ses caves souterraines pour nous expliquer avec passion la culture des champignons frais, bio, cultivés selon les traditions.

Un plaisir de pouvoir goûter à une de ses productions : le champignon.

Pour information, il est possible de réserver des visites guidées qui sont proposées certains après-midis. N’hésitez pas à vous renseigner : 06.43.72.87.47 !

À 12h30, nous sommes arrivés devant un site magnifique : Le Jardin du Plessis Sasnières – jardin remarquable

De plus, nous avons profité de ce cadre idyllique de 11 hectares pour déjeuner sur place au restaurant le Plessis.

Un moment agréable passé avant et après le déjeuner qui nous a permis de flâner dans ce jardin. A la recherche de lieux intimistes pour trouver Le petit coin de paradis qui sera sur cette vidéo promotionnelle.

Le gazon anglais nous faisait presque penser à une moquette où il fait bon marcher pied nu !

Le + : Aussi, après la promenade, un salon de thé propose des pâtisseries maison, aux recettes originales dont certaines à base de carotte ou de betterave. La boutique offre une large palette d’objets décoratifs ou de jardinage axés sur la nature et les plantes.

Par ailleurs, nous avons fait une halte à 14h30 à la Guinguette les îles à Trôo avec une petite pause bien méritée pour déguster une bonne glace en bord de Loir.

À 15h30, nous voici arrivés pour la découverte de la cité troglodytique de Trôo, petite cité de caractère.

En premier lieu, nous avons commencé à appréhender le monde mystérieux des troglodytiques à mi-hauteur du village par la visite d’un salon troglo. Lieu idéal pour se relaxer en fin de journée autour d’un verre de coteaux du vendômois.

Ensuite, notre chemin s’est poursuivi vers la cave du Vigneron. Ce lieu intimiste abrite deux petits musées : l’un consacré à la vigne et l’autre aux objets anciens.

Nous sommes ensuite descendus à la Grotte Pétrifiante, le plus ancien site touristique de Trôo. Pourquoi, pétrifiante ? à vous de le découvrir !

Pour conclure, nous avons poursuivi notre journée sur les hauteurs de Trôo par la Butte féodale de 170 m de circonférence. Les garçons se sont fait une joie de faire des minis compét’ pour monter sur la butte et dans les ruelles adjacentes. 😊

18h00 : La Vallée du Loir à vélo

En repartant de Trôo, nous avons longé la Vallée du Loir à vélo en passant par Montoire-sur-le Loir, les Roches l’Evêque puis Thoré-la-Rochette où nous avons fait plusieurs prises en pleine campagne à proximité du Loir. Elodie restant seule un instant alors que les garçons faisaient la course tous les 2, avec la caméra embarquée dans le coffre de la voiture du caméraman mais aussi en équilibre sur la roue d’un vélo !

 

19h00 : Balade dans le Domaine de Patrice Colin à Thoré-la-Rochette

Nous arrivons à la fin du programme de la journée et avions rendez-vous avec  Pierre François COLIN pour une dégustation commentée au cœur de leur vignoble. Ce sont des vins d’une famille de 8 générations, la plus ancienne exploitation du Coteau du Vendômois.

Au total le domaine « Patrice Colin » compte 25 hectares de vignes de cépage Chenin et Pineau d’Aunis en agriculture biologique.

20h00 : rafraichissement avec une découverte du Loir en canoë et pause pique-nique :

Ainsi, la journée devait se terminer dans les vignes mais une activité manquait à notre vidéo pour représenter le Vendômois. Un simple appel  auprès de l’association « Canoë sur le Loir » et nous voilà embarqués dans des canoës ! Caméra sur perche, nous avons sillonné le Loir en amont et en aval de Lavardin avant de nous poser sur la promenade du poète pour une pause pique-nique. Cette pause était juste une mise en scène mais chut on le gardera pour nous 😊.

 

 

 

Une belle journée passée en compagnie des 2 caméramans et du photographe. Une très belle expérience !

En résumé !

Suivez Elodie, Sébastien et Baptiste à vélo et découvrez les troglodytes de la Vallée du Loir, en accès direct depuis Paris via la ligne TGV Paris-Vendôme (45min) ! Arpentez les escaliers du village de Trôo. Entrez dans ses maisons troglodytes et sa grotte pétrifiante. Promenez-vous dans le village de Lavardin et autour des vestiges de son château. Posez-vous dans le jardin du Plessis-Sasnières et profitez de son cadre bucolique. Offrez-vous une escapade en canoë. Découvrez la culture des champignons, et réveillez vos papilles au domaine viticole de Patrice Colin pour découvrir l’AOC Coteaux du Vendômois.

Voilà une expérience 100%…en roue libre !

Il ne me reste plus qu’à vous inviter à visionner la vidéo finale : https://bit.ly/39CSrZJ

 Elodie, Sébastien et Baptiste – Figurants pour le reportage En Roue Libre – Vallée du Loir à vélo

RV TROGLOS, à la découverte des caves, ateliers et maisons à Trôo et Lavardin

RV TROGLOS, à la découverte des caves, ateliers et maisons à Trôo et Lavardin

Une belle occasion de découvrir le monde mystérieux des troglodytes.

Une météo clémente, des bonnes chaussures et c’est parti pour la balade !

1er village : Trôo :

D’abord, nous avons arpenté les rues, les escaliers et sentiers du village. Les enfants étaient contents d’aller revoir les sites insolites comme le puits qui parle, le gisant et l’ancien fournil.

 

Puis, nous avons également pu admirer les anciennes cartes postales apposées dans le village en comparant l’ancienne vue de l’actuelle.

Coup de coeur ! 

Atelier Bijoux Claramints… 

Puis, arrivés sur les hauteurs de Trôo, les enfants étaient enchantés de trouver l’atelier ouvert, Claire nous a fait une démonstration en filant une perle de verre.

Enfin, les questions allaient bon train : comment tu fais pour que la perle soit ronde ? et la couleur à l’intérieur ? après tu la mets où ? Claire dont le premier métier fut institutrice se fit un plaisir de répondre aux enfants.

Trôo cité troglodyte et insolite : une déco originale sur ce véhicule.

Et vous ne devinerez pas ce que nous avons vu sur le parking de la mairie !

Vous savez à quoi sert ce camping-car ? Et bien c’est un coiffeur ambulant.

2ème village : Lavardin : classé un des Plus Beaux Villages de France 

Pour finir, nous avons visité des lieux jamais ouverts à la visite, de véritables joyaux troglodytiques.

Au détour d’une rue, un défilé de solex… 😊

Pour conclure, des images valent plus que des mots. Je vous laisse découvrir les curiosités insolites (caves, maisons, ateliers, gîte et château de Lavardin). 

Ces visites ont été très riches car nous avons pu discuter avec les propriétaires tous très passionnés. Ils nous ont expliqué leur mode de vie, les différentes étapes de restauration…

Et à Lavardin on recycle même les chaussures en pot de fleur. 😊

En fin de balade nous nous sommes rendus dans le bistro éphémère ouvert pour l’occasion afin d’acheter quelques fouées cuites au feu de bois ; petite anecdote : le bar était tenu ce jour-là, avec toute simplicité par l’actrice Armelle DEUTSCH.

Si vous êtes dans le coin ce week-end-là, manifestation à ne pas manquer !

Enzo, Lou et Elodie

Chasse au trésor dans la ville de Vendôme

Balade dans Vendôme…

Profitant d’une belle journée pendant les vacances de Pâques, nous nous sommes rendus en famille avec 3 enfants (7 et 3 ans) à l’Office de Tourisme de Vendôme.

Premièrement, une conseillère en séjour nous a prêté un petit sac que mon fils a mis immédiatement en bandoulière et qui contenait des enveloppes avec des énigmes à résoudre. C’était le but du jeu…

Ensuite, nous voilà parti à la recherche d’indices pour trouver les chiffres à l’issu du parcours, qui ouvriront le cadenas du fameux coffre-fort !

Attention !!! Il nous a été précisé qu’avant le départ, il fallait s’assurer d’avoir bien lu la consigne !

Puis, nous avons constaté que le jeu est adapté pour des enfants à partir de 10 ans mais il est également tout à fait possible de le faire avec des enfants plus jeunes en ayant l’aide d’adultes.

Nous avons commencé par traverser le parc Ronsard…

Puis la cour de l’Hôtel de ville…

Lorsque, mon fils me dit : maman est-ce que tu te souviens quand nous avions fait le circuit « Joue au petit détective dans la ville », il fallait chercher une date ici ?…

… la rue du Change pour arriver à l’Abbatiale de la Trinité à la recherche d’indices qui nous mèneront à l’endroit suivant.

On pourquit notre chemin…

Notons que l’on fait bien attention à ne pas perdre les enveloppes qui sont dans le sac et on cherche l’indice suivant. Attention aux petits malins, il y a des pièges dans les enveloppes.

Les enfants ont passé un petit moment à observer : les vitraux, les stalles, l’architecture, quelle hauteur cette abbatiale !

Les p’tits loups savent lire, c’est rigolo de lire les panneaux de signalisation qui indiquent les directions 😊

Puis on se dirige vers le château.

Par contre, ça monte, ça monte mais on prend de la hauteur, ça doit être beau là-haut !

Et puis, on motive les troupes : tout là-haut, il y a un nouvel indice et une superbe vue sur la ville.

Enfin, ça y est nous sommes arrivés, très beau parc calme, ensoleillé où il fait bon flâner…

Ouah…

Et je ne vous ai pas menti, regardez la superbe vue. Nous apercevons le clocher de l’abbaye que nous venons de visiter et Vendôme vu d’en haut, c’est tellement grand !

Enfin ! On trouve le prochain indice et on redescend à la recherche du dernier indice.

L’ouverture du coffre…

Enfin ! Ça y est nous avons terminé nous sommes de retour à l’Office de Tourisme, on croise les doigts.

A-t-on trouvé le dernier indice correctement ? Nous avons un doute…

Pour finir, le cadenas est difficile à ouvrir. L’impatience se fait ressentir…

OUF !!!  le coffre s’ouvre. Mais chut on ne vous dira pas ce qui se cache en dessous du papier, c’est notre trésor.

A vous de le découvrir maintenant lors d’une prochaine chasse au trésor !

Après l’effort, le réconfort, profitant du beau temps nous nous sommes installés en bord de Loir pour pique-niquer.

Pour plus d’infos sur la chasse au trésor et autres jeux de piste pour les enfants je vous invite à cliquer sur ce lien.

Enzo, Lou, Lison, Sébastien et Elodie, des touristes Vendômois 

Le + : autres idées à faire sur Vendôme !