Randonnée improvisée à Saint-Rimay

Randonnée improvisée à Saint-Rimay

C’est après un repas en famille que nous avons improvisé une balade sur la commune de Saint-Rimay. Sac sur les dos, baskets aux pieds, nous voilà partis pour une petite balade !

Pas de parcours prédéfini. Nous marchons au grès de nos envies !

A vrai dire, pour cette période de l’année il fait même un peu chaud. Heureusement que l’on avait prévu la bouteille d’eau dans le sac.

Marcher où le vent nous pousse c’est bien, mais cela peut conduire à des voies sans issues… ☹

Pas grave, on rebrousse chemin avec le sourire et on continue. Surtout que le beau temps est au rendez-vous, donc pas de quoi se plaindre.

Le paysage est varié : nous avons emprunté des chemins plats. Mais il y a parfois des montées ☹ Mais qui dit montées, dit descentes 😊 ! D’ailleurs à ces endroits précis, l’hiver dernier nous nous serions crus à la montagne avec les collines enneigées. L’endroit idéal pour faire de la luge.

Le plus agréable du parcours : marcher à côté des cours d’eau. Que c’est paisible d’entendre le ruissellement de l’eau…

 

Arrêt au lavoir du village…

Sur la fin du parcours, pour encourager les enfants nous nous sommes arrêtés à l’aire de jeux dans le bourg de la commune. Il fallait bien les remotiver ces petits. 😊

Puis passage à proximité du tunnel de Saint-Rimay avant le retour à la maison.

Pour les passionnés d’histoire, l’association Hist’Orius organise des randonnées historiques sur l’ancien quartier Général Allemand W3 à Saint-Rimay.

Pour une randonnée improvisée, nous avons tout de même fait 7km avec la fifille à 4 pattes ! 😊

Les moments les plus simples de la vie en famille sont parfois les plus appréciés !

Et vous, faites-nous partager vos expériences : balade en famille à pied ou à vélo.

Elo

Retour sur la randonnée du Perche & Haut Vendômois à Fréteval !

Retour sur la randonnée du Perche & Haut Vendômois à Fréteval !

 Le rendez-vous printanier des marcheurs

Comme chaque année à Fréteval, lors du dernier dimanche de mars, il est presque impossible de se garer dans le bourg. Au niveau du bureau des inscriptions, les marcheurs nous le rapportent, en nous disant même qu’ils ont déjà fait une mini randonnée pour venir jusqu’ici.  Vous l’aurez donc compris, ce dimanche 27 mars a eu lieu la 15ème randonnée du Perche & Haut Vendômois !

Organisée chaque année aux alentours de fin mars, elle rassemble des centaines de marcheurs de tous les niveaux. Après deux ans d’absence en raison de la crise sanitaire, les marcheurs étaient tout de même au rendez-vous. Parmi eux, des habitués de cette randonnée et d’autres venus parcourir pour la première fois les terres du Perche & Haut Vendômois.

Les plus motivés sont partis très tôt, quand aux autres, ils ont préféré attendre le lever du soleil.

 Beaucoup de monde sur nos chemins Vendômois

Sous un beau soleil et une vingtaine de degrés, ce sont environ 480 marcheurs qui se sont élancés toute la journée sur les chemins du territoire. Une cinquantaine de randonneurs ont parcouru les circuits de 30 à 46 km. Environ 370 marcheurs ont effectué les parcours de 11 à 27 km et pour finir une soixantaine de marcheurs se sont baladés sur le parcours « famille », long de 6 km.

Même Obelix était présent !

 A la découverte du patrimoine & de la nature

Un petit groupe de fidèles bénévoles ont à cœur chaque année de proposer de nouveaux parcours mettant en avant la richesse naturelle et le patrimoine local du territoire du Perche & Haut Vendômois. Cette année, les 11 nouveaux parcours sillonnaient les communes de Fréteval, Lignières, Renay, Pezou, la Chapelle-Enchérie et Saint-Firmin-des-près.

Entre forêts, plaines, étendues de champs à perte de vue, étangs, points de vue sur la Vallée du Loir, la diversité des paysages étaient l’une des plus grandes richesses de cette randonnée et à d’ailleurs fait l’objet de remarques positives à l’arrivée des randonneurs.

© Laurence Richer

Une vingtaine d’autres bénévoles passionnées ont également œuvré toute la journée afin d’offrir aux marcheurs un moment de partage et de convivialité. Par ailleurs, nous les remercions très sincèrement pour leur implication dans cette journée.

Cette journée fut très positive et nous avons été très heureux de voir à quel point les marcheurs ont su apprécier la beauté du territoire.

 

Des circuits de randonnée à découvrir toute l’année

En lisant cet article, vous vous dîtes probablement, « mince j’ai loupé une occasion de découvrir de beaux chemins ». Alors oui, un peu, mais heureusement, le territoire est composé d’un grand nombre de randonnées balisées accessibles toute l’année.

Ces balades sont à retrouver dans le guide des promenades et randonnées en Perche & Haut Vendômois, en vente à 1€ à l’Office de tourisme de Fréteval et de Vendôme. Également, toutes ces boucles et plus largement celles du Vendômois sont à retrouver sur IGN rando : https://ignrando.fr/fr/communautes/vendome-tourisme.

Randonnée autour du jardin remarquable

Randonnée autour du jardin remarquable

Le soleil vient de se lever,
Encore une belle journée
Et nous allons bientôt commencer, notre randonnée

Nous sommes dimanche matin, le soleil pointe son nez, le temps idéal pour aller fouler l’herbe des chemins de randonnées. Aujourd’hui, on vous emmène sur le circuit des « versants de la fontaine » à Sasnières (12.9km)

Départ du jardin du Plessis Sasnières 

On part du parking du Jardin du Plessis Sasnières. Magnifique jardin à l’anglaise sur onze hectares (ouverture du 1er avril au 31 octobre tous les jours sauf le mardi et mercredi) . Le Parc, situé sur le plateau dominant la vallée, est organisé le long d’une allée centrale plantée de magnolias aux fleurs parfumées. Le jardin, au fond de la vallée, est aménagé autour de l’étang. Il est l’œuvre de Rosamée Henrion, une passionnée, d’arbres, d’arbustes et de plantes où les mises en scène végétales sont réalisées avec raffinement.

Tout au long du parcours nous suivrons le balisage jaune et rouge / blanc. Vous pouvez télécharger le circuit sur IGN Rando – Vendôme Tourisme.

A certains endroits, vous pourrez même apercevoir des bornes du Chemin de Trèves, qui relie la gare TGV de Vendôme-Villiers à celle de Tours. Peut-être une idée pour une prochaine randonnée ? Mais ce sera alors 130km de parcours.

La nature se réveille tout doucement, le brouillard se dissipe, le soleil pointe son nez, au loin on entend des bruits d’animaux.

La faune et la flore

Le paysage est varié : plaines, champs, sous-bois… La rosée du matin nous mouille un peu les pieds 😊

La nature nous propose de superbes clichés photos : toiles dans les champs, faune & flore sauvage…

Au détour d’un champs, pause gourmande, de mûres sauvages, hummmm 😊 !

On poursuit notre chemin, dans un sous-bois. Puis passage sur une passerelle. Bel aménagement pour éviter d’avoir les pieds dans l’eau lors de fortes précipitations.  

Passage dans le village de Sasnières

Et quel ne fût pas notre surprise quand au détour d’une route, nous avons aperçu ce paysage :

Telle une photo de magazine. Le moment idéal pour avoir les rayons du soleil filtrer au travers des arbres.

On approche des habitations et du patrimoine bâti :

Le cœur du village mérite le détour, ruelles, sentiers et escaliers…

Boucle à vélo :

Sur le parcours, vous apercevrez ce genre de panneaux.

Ils correspondant au tracé de la boucle à vélo qui relie Sasnières à Lavardin en passant par Villavard. Pour les amateurs de vélo, vous pouvez télécharger le parcours en cliquant ici 

Les troglodytes de la Vallée du Loir :

Notre balade se poursuit et le décor change, on passe à proximité de caves creusées dans le coteau. Pour les amoureux des troglos, vous en retrouverez également à Trôo : cité troglodytique, Lavardin, les Roches l’Evêque. Vous pourrez les visiter : la Cave Yuccas à Trôo, la Cave Champignonnière à Villavard ou déguster du bon vin dans les caves de nos vignerons et même y séjourner dans  les troglogîtes de la Tourette aux Roches l’Evêque & les caves du coteau à Lunay.

La balade se termine. S’il vous reste un peu de temps, vous pouvez aller déjeuner ou dîner au restaurant le Plessis ou profiter d’une petite pause au salon de thé du jardin. Chut ce secret restera entre nous 😊

Une randonnée historique en Vendômois

Une randonnée historique en Vendômois

Partons aujourd’hui sur les traces de l’Histoire…

L’association Hist’Orius propose toute l’année pour les groupes, et en saison pour les individuels de nous replonger dans une partie de l’Histoire. Et plus particulièrement dans l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale et celle de l’installation dite W3.

Informations pratiques

Le départ de la randonnée commentée se fait du tunnel de Saint-Rimay (côté Montoire-sur-le Loir – 7 rue du tunnel). Les organisateurs conseillent de se présenter 15min avant le début de la balade pour que la randonnée puisse commencer à l’heure.

  • Petit rappel historique : W3 était un ancien Quartier Général en cas de débarquement par l’Ouest.

Pour la randonnée prévoyez : de bonnes chaussures de randonnée, une lampe torche et une bouteille d’eau selon la météo.

Départ de la randonnée

Les formalités terminées, nous voilà partis pour 3h30 de balade sur 6.5km. On commence par écouter notre accompagnateur qui nous explique le contexte historique de l’époque.  Ensuite on commence par traverser le village de Saint-Rimay en longeant le petit cours d’eau du village.

  • Citernes enterrées

Puis on monte sur le plateau pour accéder au premier lieu historique « deux citernes enterrées ». Il faut s’imaginer ces installations car elles étaient sous terre. Elle étaient chargées de fournir l’eau nécessaire à la fabrication du béton et, par la suite, aux constructions, grâce à un réseau de distribution et de récupération des eaux usées.

Découvertes des installations
  • Les murs d’enceinte pare-éclats

Pour commencer, en lisière du bois, dissimulés par des arbres, on rentre dans des murs d’enceinte pare-éclats. Ils abritaient des baraquements en bois prévues pour l’hébergement des soldats.

Ainsi, à chaque installation, le groupe s’arrête et la personne qui nous accompagne nous replonge dans une page de l’histoire en mêlant l’utilité de l’installation W3 au contexte historique.

Puis, on descend un bois, pour rejoindre 3 abris qui servaient de stockage de munitions.

  • Le central téléphonique 

Puis, on continue de descendre le bois pour atteindre en contrebas, un bâtiment, le plus vaste du site. Le Central téléphonique (42x12,6 m) PC de transmission qui était raccordé au Mans, à Orléans, à Tours et relié à Berlin.

Un énorme bâtiment encore bien conservé malgré quelques incivilités.

  • Entretien du parcours : 

L’association Hist’Orius a fait un énorme travail d’entretien sur tous les bâtiments qui se trouvent sur le parcours avec l’accord des propriétaires privés. Oui, car il faut savoir que le parcours passe majoritairement sur des terrains privés. Un accord a été contracté entre les propriétaires et l’association. C’est pourquoi la randonnée ne peut être effectuée que de façon encadrée (par les bénévoles d’Hist’Orius) à certaines dates précises.

  • Le château de Fleurigny 

Ensuite, on continue notre randonnée en direction du château de Fleurigny, dont on apprend qu’il a été réquisitionné pendant la Seconde Guerre Mondiale pour servir de QG à la Feldkommandantur.

Petite anecdote (que l’on nous dévoile pendant la randonnée) : ce château avait été peint en vert de gris par les allemands pour être moins vu par les ennemis.

Puis, on quitte la route pour rejoindre un chemin enherbé intimiste avec un passage sous un pont.

  • L’aire cimentée 

A la hauteur de Cherchenois, le long de la voie ferrée, on aperçoit une ancienne aire cimentée, la centrale à béton composées de 6 bétonnières.

  • On s’approche des bunkers…

On rentre dans un premier bâtiment puis dans un second. L’un était très bien équipé, prévu pour loger des officiers supérieurs, peut-être même Hitler. Tous les 2 ont des murs de 4m d’épaisseur. Autant vous dire qu’ils étaient armés en cas d’attaques.

 Impressionnant de se dire que des personnes historiquement connues ont marché dans ces lieux.  

Un peu de grimpette pour atteindre le prochain site…Mais au passage une vue à couper le souffle.

  • Le tunnel de Saint-Rimay

Ensuite, on ressort du dernier bunker (ceinture de défense contre les avions – DCA) pour aller à l’entrée du tunnel de Saint-Rimay, bien connu pour ses grosses portes blindées. Actuellement, pour des raisons de sécurité, les portes sont bloquées dans une position ouverte. Pourquoi un tunnel ? Pour se protéger des éventuelles attaques aériennes, d’où l’installation de l’ancien quartier général allemand W3 à Saint-Rimay à cet emplacement.

Encore une petite grimpette, en direction des vestiges d’un projet de QG de l’Etat major allemand.

Enfin, on redescend un bois pour regagner le tunnel de Saint-Rimay.

La randonnée est terminée. Je ne sais pas vous, mais ça épuise toute cette marche et surtout la richesse de l’histoire autour de ce QG.

Tentés par cette balade ? Plus d’informations au 02.54.77.05.07 ou sur l’agenda de l’Office de Tourisme de Vendôme.

La neige en Vendômois

La neige en Vendômois

Hiver 2021, plus précisément 10 février, les enfants sont contents, les adultes un peu moins pour circuler. La neige a recouvert le paysage Vendômois. En plus, il fait froid, les températures ont permis de la conserver pendant près de 5 jours.

Et quand il neige, on pratique les sports d’hiver : batailles de boules de neige, balades, concours de bonhomme de neige, la luge…

 

Les batailles de boules de neige

C’est plus marrant quand on les lance en marchant car les autres marcheurs ne s’y attendent pas. 😊

Les balades

On se couvre bien : manteau, gants, bonnet et après-ski et c’est parti !

Les enfants qui trainent habituellement les pieds ; dans la neige pas de problème. Comme c’est plus amusant ! Les pieds s’enfoncent et laissent des traces.

On trouve même des traces d’animaux. On s’amuse à découvrir quel animal est passé avant nous : lièvre, chevreuil… ???

Le paysage est magnifique, des stalactites se sont formées au bord des cours d’eau.

Une fin de balade digne d’une carte postale avec un magnifique coucher de soleil.

Concours de décor en neige

Et comme on ne manque pas une occasion pour faire un concours en famille. Nous avons décidé de créer des décors naturels. 3 œuvres :

  1. Un bonhomme de neige réalisé par les filles
  1. Un tunnel inventé et créé par le grand garçon
  1. Un dragon fabriqué par le papa

Et suite à la mise en ligne de notre concours sur notre page Facebook pour que notre famille & nos amis nous départagent, c’est le papa le vainqueur pour cette fois-ci.

Vivement le prochain hiver enneigé pour partager de nouveau ces moments en famille.

Une idée cadeau de Noël 100% évasion

Une idée cadeau de Noël 100% évasion

la carte de pêche 2022 pour des moments magique en plein air !

Un cadeau pour les amoureux de la nature

Devinez quoi ? la carte de pêche 2022 reste au même prix en Loir-et-Cher comme au National ! Alors n’hésitez plus pour offrir une carte de pêche pour la nouvelle année à vos proches.

Activité de pleine nature par excellence, la pêche est un loisir accessible à tous. Il permet de se divertir au bord de la Loire, d’un petit cours d’eau à truite du Vendômois ou encore au bord d’un bel étang percheron.

La pêche permet de se ressourcer et promet de belles émotions à proximité de chez soi.
En effet, le réseau de la Fédération de Pêche de Loir-et-Cher, constitué de 30 associations locales, vous donne accès à une cinquantaine de plans d’eau et environ 1500 km de cours d’eau répartis sur le Loir-et-Cher.  

A chacun sa pêche, à chacun sa carte de pêche !

Chaque carte de pêche est adaptée à un public cible: la carte découverte pour les enfants de moins de 12 ans, la carte mineure pour les jeunes de 12 ans à 18 ans, la carte femme, la carte majeure et la carte interfédérale (pêche dans 91 départements).

Afin de simplifier l’accès du loisir au plus grand nombre, www.cartedepeche.fr permet aux pratiquants d’acquérir en ligne une carte de pêche 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
Les dépositaires habituels restent bien entendu à votre disposition pour délivrer les cartes de pêche.

Tentez de gagner un bon cadeau pour l’achat d’une carte de pêche majeure 2022 !

La fédération départementale de pêche du Loir-et-Cher organise son tirage au sort carte de pêche 2022 pour vous faire passer de bonnes fêtes de fin d’année ! Tentez de remporter un bon d’achat de 50€ à valoir chez votre dépositaire en Loir-et-Cher pour toute carte de pêche majeure 2022 du Loir-et-Cher achetée du 15 au 31 décembre 2021.

Tirage au sort des gagnants le 4 Janvier 2022 !

Règlement du tirage au sort disponible sur : www.peche41.fr

Article rédigé avec la complicité d’Alexis MOREAU, chargé de communication et de développement à la Fédération de Pêche 41