Balade insolite dans la cité troglodytique de Trôo !

Balade insolite dans la cité troglodytique de Trôo !

Un bon plan de sortie en famille

Une idée de sortie idéale pour cette première semaine de vacance que j’ai expérimentée avec mes deux bouts de choux de 3 ans à 7 ans, à la découverte d’indices pour résoudre l’énigme de l’inspecteur Rando. Un livret-jeu gratuit pour chacun, et c’est parti!
Nous avons arpenté les ruelles, puis grimpé sur la colline, pour finir dans le frais de la vallée le long du Loir…

Grâce à la récompense promise à la fin du parcours, pour une fois aucune contestation des enfants pour partir à l’assaut du village.

Des énigmes à résoudre avec l’inspecteur Rando

Nous avons commencé par monter le premier escalier où nous avons trouvé l’indice n°1. Il nous a fallu bien observer pour ne pas le louper !

Mais ça n’a pas découragé les enfants, au contraire on a presque fait la visite au pas de course tellement ils étaient pressés de trouver l’indice de l’étape suivante…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons également profité de cette balade pour visiter l’éco-musée « Cave Yuccas » qui est une reconstitution d’une ancienne habitation troglodyte (bon plan : grâce au Pass’ Découverte en Pays Vendômois, vous pouvez bénéficier du tarif préférentiel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A un moment on se serait presque crû à la montagne, tellement ça grimpait.

Des surprises à certains coins de rue

 

A côté de l’indice n°3, coup de chance : l’atelier de bijoux était ouvert : nous sommes donc entrés et les enfants ont été émerveillés de voir l’artiste fabriquer des perles devant leurs yeux. D’ailleurs, ma fille est restée très longtemps devant les présentoirs de colliers et boucles d’oreilles. Je crois que j’ai trouvé une idée de cadeau pour le prochain anniversaire…

 

 

 

 

Quelques mètres plus loin nous avons fait la rencontre de ce fameux puits qui parle !
Mais pourquoi on l’appelle comme ça ? Et bien nous vous laissons le découvrir !

 

 

 

 

 

 

Puis nous avons fait une halte à la Collégiale. Il nous a fallu un peu plus de temps pour découvrir ce nouvel indice. Il a fallu être patient et attentif aux décors sculptés.En ressortant nous avons pu nous reposer sur l’herbe et profiter du beau temps pour goûter à l’ombre des arbres.

 

 

 

 

On dit « après l’effort le réconfort », et bien pour nous c’était plutôt « après le réconfort l’effort », car il a encore fallu grimper pour monter au plus haut point du village, sur la butte qui domine la Vallée du Loir.
Mais ça en vaut vraiment la peine car la vue est vraiment superbe !

 

 

 

 

 

Comme on ne pouvait pas monter plus haut, nous sommes ensuite redescendus en bas du village, par un agréable petit sentier.

 

 

 

 

 

 

Nous avons même découvert un endroit qui nous était inconnu, loin des routes principales, car nous avons emprunté la promenade de l’ancienne voie ferrée.
Ce chemin calme et paisible nous montre Trôo différemment et sans circulation.
Il permet de laisser les enfants voguer où bon leur semble.

Pour clôturer cette balade, dans le monde mystérieux des troglos, nous sommes allés visiter la Grotte Pétrifiante, puis récupérer notre petit cadeau à Trôo Tourisme.

Bilan de cet après-midi de vacances : 2 enfants ravis (leurs parents aussi), plein de belles découvertes et l’envie de découvrir les 9 autres circuits Randoland proposés en Vendômois.

Le kit du randonneur en Vendômois

Le kit du randonneur en Vendômois

Comme tous les ans à la même époque, les Vendômois sont nombreux à défiler à l’Office de Tourisme pour nous demander si nous avons reçu le calendrier des randonnées de la Fédération Départementale de la Randonnée pédestre.
Et bien non! Pas encore! Comme tous les ans, nous les recevrons certainement vers la fin août. Mais la bonne nouvelle cette année, c’est que vous pouvez consulter cette brochure en version PDF, en attendant la version « papier ».
Les plus organisés vont donc pouvoir commencer à faire leur sélection pour leurs sorties pédestres des prochains mois.

Le kit du randonneur

Les chaussures

la carte (et accessoirement le chapeau)

la boussole (encore faut-il savoir s’en servir!)

Quand on pense « randonneur », on pense spontanément à: chaussures de randonnée, carte, boussole, sac à dos, gourde… mais il ne faut pas oublier le calendrier des sorties, lesquelles permettent de découvrir de nouveaux circuits et de passer des moments conviviaux.
On vous tient au courant dès qu’on le recevra à l’Office de Tourisme!

Hors des sentiers battus au cœur du Val de Loire !

Hors des sentiers battus au cœur du Val de Loire !

L’Agence de Développement touristique de Loir-et-Cher (ADT) vient de sortir sa nouvelle brochure « Balades & Randonnées ». Et ça tombe bien car c’est la saison idéale pour recommencer à se balader.
16 pages à feuilleter, au fil desquelles on trouve un certain nombre de circuits à faire à pied, à vélo et même sur l’eau.

Tous les itinéraires du département ne s’y trouvent pas car il d’agit d’une sélection. Sinon, il faudra une centaine de pages pour tout répertorier… Et parmi les coups de cœur de l’équipe de l’ADT, on découvre 2 circuits en Vendômois :

> 1 balade à pied de 2,3 km soit environ 1h de marche car ça grimpe quand même un peu, et pour cause : on vous emmène à Trôo, petite cité troglodytique, sur le circuit « à flanc de coteau- sentier des troglodytes ».
Profitez-en pour visiter la grotte pétrifiante et l’écomusée troglodytique, tous deux partenaires du tout nouveau Pass’Découverte en Pays Vendômois (grâce auquel vous bénéficiez de tarifs préférentiels dans 32 sites)

> 1 boucle à vélo de 24 km autour de Vendôme : « Rat des villes, rat des champs ». Au programme de cette balade : des paysages champêtres et des terres cultivées parsemées de villages. En cours de route, prenez le temps de découvrir, ici une loge de vigne, là un lavoir bucolique… Flânez aussi au bord de l’étang de Saint-Ouen, lieu propice à une halte rafraîchissante.

On sait que vous êtes nombreux à marcher, pédaler, pagayer… alors n’hésitez pas à pousser les portes des offices de tourisme du Vendômois pour venir chercher cette brochure gratuite et faire le plein d’idées de sorties « nature » !

Prêts pour 1 randonnée sur les pas de Rochambeau, en bord de Loir ?

Prêts pour 1 randonnée sur les pas de Rochambeau, en bord de Loir ?

Ça sent bon le printemps !
Le soleil est de retour… Les jours rallongent…La nature sort de sa torpeur hivernale…Il n’y a qu’à voir tous les bourgeons (et je ne parle pas du faciès de nos ados, mais bien des arbres et arbustes). A vous aussi, ça vous fait cet effet-là ? ça vous donne envie d’aller vous balader, de prendre l’air ?

  

Il n’y a plus qu’à choisir la randonnée, et ce n’est pas le choix qui manque en Pays Vendômois. On va vous aider à faire votre sélection en partageant avec vous nos expériences, nos coups de cœur, les nouveautés (et oui : il y a des nouveaux circuits cette année !)…

Aujourd’hui, on vous emmène sur les pas de Rochambeau, du côté de Villiers Sur Loir.
Départ de la place Fortier, devant la mairie et l’église. Et avant de vous lancer sur le circuit de randonnée, prenez le temps d’aller visiter l’église Saint-Hilaire qui fait partie du circuit des églises à fresques et peintures murales du Vendômois .1 document d’aide à la visite est disponible gratuitement à l’entrée de l’église pour vous donner des explications sur le « dict des Trois morts et des Trois vifs» et les techniques utilisées.

Après cet intermède « culturel », direction le plan d’eau de Villiers Sur Loir , en suivant le balisage de la Fédération Départementale de Randonnée Pédestre.  . Vous savez, pour ce genre de circuit, ce sont les flèches et les croix peintes en jaune.

balisage randonnée FDRP          Balisage FDRP

On arrive rapidement en bord de Loir, et là c’est un de nos coins préférés : vous êtes en sous-bois, en bord de rivière, avec le château de Rochambeau en toile de fond. Pas mal comme décor, non ? Les artistes s’arrêteront certainement à cette étape pour y poser leur chevalet ; les marcheurs continueront leur chemin. Il y a quelque chose de « magique » à marcher en bord de rivière. Le bruit de l’eau, les odeurs de la nature, les papillons qui volètent…

Bord de Loir Villiers Sur Loir     arbre randonnée "sur les pas de Rochambeau" Villiers sur Loir

Bon j’arrête là mon envolée lyrique car le circuit nous ramène vers le village. Et après une petite montée (toute petite, je vous promets !), on arrive au milieu des vignes. Vous êtes au cœur des vignobles vendômois et de l’aire d’appellation « coteaux du Vendômois ». D’ailleurs, selon le jour où vous ferez cette rando, on vous invite à aller rencontrer l’un de nos vignerons à la fin de votre balade. Ils sont plusieurs à Villiers sur Loir.

On trouve des choses surprenantes au milieu de ces vignes :
> 1 bâtiment qui n’est pas une loge de vigne (après « enquête », il s’agirait de l’ancienne bascule qui a été déplacée du centre-ville)
> des pierres qui ne sont pas aussi anodines qu’on pourrait le penser (ce ne serait pas 1 coquillage « imprimé » dans la pierre ? Mais on est loin de la mer là quand même !)

ancienne bascule Villiers sur Loir vignes      dans les vignes de Villiers sur Loir     vignobles randonnée Villiers sur Loir

Une dizaine de kilomètres, le Loir, les vignes, 3 heures de balade très agréables et un circuit bien balisé. Bref, vous l’aurez compris : une randonnée que l’on vous recommande. On vous a convaincus ? Super ! Alors, téléchargez vite votre topofiche de randonnée . Et si vous souhaitez savoir qui est Rochambeau qui a donné son nom à ce circuit, vous trouverez justement la réponse dans cette topofiche.

Balade rafraîchissante dans le Bois de l’Oratoire à Vendôme

Balade rafraîchissante dans le Bois de l’Oratoire à Vendôme

1 idée de balade « à la fraîche » par une chaude journée estivale
C’est l’été ! Et même si cette année, certains jours nous ont plus plongé dans une ambiance automnale qu’estivale, le soleil et les températures adéquates sont enfin au rendez-vous.
Et même que certains jours, on trouve qu’elles sont un peu trop élevées et cela nous plonge dans un état végétatif où toute envie nous quitte, à part celle de rester bien calé dans le transat avec un cocktail bien frais à portée de main !

Et bien, on a quand même une idée de sortie à vous proposer ; et justement elle est parfaitement adaptée à ce genre de journée : une balade dans le Bois de l’Oratoire.

Bois de l'Oratoire Vendôme

Bois de l’Oratoire Vendôme

Des nénuphars...

Des nénuphars…

Argument n°1 : C’est ombragé (personne ne pourra dire le contraire !)

Argument n°2 :  on y est au frais (la proximité de nombreuses mares n’y est pas pour rien)

Argument n°3 : c’est relativement plat (donc pas de difficulté particulière, à part celle d’enjamber parfois quelques racines, mais rien de plus normal car nous sommes en forêt !)

Argument n°4 : vous pouvez même gagner un vol en montgolfière en vous y promenant ! Si, si ! Il vous suffit de prendre une photo avec l’application Instagram pendant votre balade, de nous l’envoyer, et vous serez peut-être l’un des gagnants de notre concours photo Instagram (règlement complet).

Alors ? Elle est pas sympa notre idée de balade « à la fraîche » ? On attend vos photos…

Des orchidées sauvages à Lavardin

Des orchidées sauvages à Lavardin

A Lavardin dimanche dernier, René Van Elferen, passionné et membre des Amis de Lavardin, nous a fait découvrir des orchidées sauvages de la Vallée du Loir. Avec des anecdotes, très utiles pour se souvenir du petit nom très imagé des orchidées, avec un background absolument phénoménal et dans le décor la forteresse médiévale de Lavardin, classé Parmi les Plus Beaux Villages de France, nous en avons pris plein les yeux.

Depuis la Place du Château, nous sommes montés par la Rotte Aux Biques. Pour ceux qui ne connaissent pas ce chemin, il faut absolument vous y rendre. La vue est magnifique sur le village et le chemin très pittoresque, sinueux, verdoyant, et ponctué de nombreux troglos.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée pourpre, Orchis purpurea

Rendus sur le plateau, nous faisons notre première halte au bord d’un terrain clôturé qui sert habituellement de pâture à des moutons. Il faut effectivement savoir que les orchidées ne pourraient pas se maintenir sur un terrain non entretenu, car elles seraient rapidement étouffées par les autres plantes. Sur ce terrain, nous rencontrons pour la première fois la reine des orchidées de Lavardin, la plus impressionnante et la plus abondante, l’Orchidée pourpre (ou Orchis purpurea pour les intimes). Elle forme des colonies de plusieurs centaines d’individus.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée pourpre, Orchis purpurea

Orchidée pourpre

Formant une colonie moins abondante, nous admirons aussi les orchidées singe (Orchis simia). Elles sont extraordinaires. Si vous les regardez de prés, vous pouvez apercevoir comme une myriade de petits singes roses entremêlés. Nous avons même le plaisir de rencontrer quelques hybrides, mélanges de ces deux espèces.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée singe

Orchidée singe

Les sujets hybrides sont beaucoup moins nombreux car chaque espèce d’orchidée travaille avec un insecte particulier pour leur fertilisation, et l’hybridation implique une erreur de ces insectes pollinisateurs. Les hybrides ne peuvent pas se reproduire.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, hybride de l'Orchidée singe et pourpre

hybride orchidée pourpre et orchidée singe

Nous continuons plus loin vers le plateau de la Croix Bonneau. Sur des anciennes terres viticoles, en hauteur, le terrain est propice au développement des orchidées, le sol est calcaire et bien draîné (les orchidées ne peuvent pas se développer sur des terrains trop riches). Nous pouvons admirer une colonie importante d’Orchis purpurea et de ci de là quelques Orchis simia et quelques Orchis bouffon.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée bouffon

Orchidée bouffon

Là où les herbes sont moins hautes, nous avons même le plaisir d’observer des Ophrys (un autre genre d’orchidée). Elles sont moins hautes et moins imposantes que l’orchidée pourpre, qui peut atteindre 80 cm de hauteur, mais sont tout aussi impressionnantes. L’ophrys mouche à une fleur en forme de…mouche. C’est ainsi qu’elle peut duper une espèce de guêpe qui vient la polliniser.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Ophrys mouche

Ophrys mouche

On trouve aussi l’Ophrys araignée, toute poilue.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Ophrys araignée

Ophrys araignée

Grace à l’expertise de René, nous pouvons observer quelques autres espèces d’orchidées qui ne fleuriront que plus tard, telles que l’orchidée bouc, qui quand elle fleurit sent très mauvais pour attirer ses insectes pollinisateurs, ou encore la Platanthera (un autre genre d’orchidée) bifolia. Cette dernière ne devrait fleurir, tout comme la bouc, que dans un mois, mais celle-ci dégage la nuit à la floraison une odeur de vanille.

 orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée pourpre, Orchis purpurea
Ces orchidées sont magnifiques. Si vous randonnez du côté de Lavardin d’avril à juin, ne manquez pas de jeter un coup d’œil. Attention, ce sont des espèces protégées, ne les cueillez pas !