Un herbier pas comme les autres

Un herbier pas comme les autres

Moi et les fleurs

J’adore ramasser des fleurs. Quand je suis à l’école, c’est souvent que je ramène un bouquet de fleurs à maman ou quand on part en balade. Je vais vous expliquer comment j’ai réalisé mon herbier pas comme les autres.

Voici le matériel nécessaire :

  • Ciseaux
  • Crayon
  • Feuille
  • Journal
  • Panier
  • Scotch
Etape 1 : ramasser les fleurs

En fait, pour faire cet herbier un peu particulier nous sommes allés avec mon frère, mon papa et ma maman, ramasser des fleurs dans la nature.

D’abord, pour bien ramasser les fleurs et surtout ne pas les abimer, nous avions emporté un panier et des petits ciseaux. On a ramassé un peu de tout et on a fait le tri en rentrant à la maison. 😊

Etape 2 : Faire sécher les fleurs

Puis, nous avons pris le petit journal local. Nous avons installés toutes les 3-4 pages des fleurs que nous avons ensuite mises sous presse pendant 3-4 jours pour que les fleurs sèches.

Etape 3 : réalisation de l’herbier 

Enfin, au bout de 4 jours, nous avons sorti délicatement les fleurs séchées du journal. Puis nous les avons mises sur la feuille de papier en les collants avec du rouleau adhésif.

Finalement, nous n’étions pas très doués pour trouver le nom des fleurs. Du coup, on a créé des noms avec la couleur des fleurs. Cela m’a permis de réviser mes couleurs. Blanc, violet, jaune, orange ; marrant comme noms pour des fleurs ! 😊

Et pour m’amuser j’ai même écrit mon prénom avec des jolies fleurs.

Pour en savoir plus

Ma maman m’a dit que pour en savoir plus sur la nature, il existait deux associations pas très loin de la maison : Perche Nature et la Maison Botanique. Elles organisent toutes les deux toute l’année des ateliers, des sorties, des stages autour de la nature.

 

Comment vous le trouvez, mon herbier revisité ?

Lou – 6 ans

 

Pour aller plus loin
  • En famille GUIDIGO une application « nature » pour les petits connectés…

4 parcours « nature » adaptés pour les 8-12 ans qui vont faire découvrir de façon ludique la faune et la flore vendômoises.

A chaque étape du circuit, écoute l’audio et relève les défis qui te sont proposés. A chaque bonne réponse, tu gagnes des indices. Ils te permettront de répondre à la question finale. 4 circuits GuidiGO vous sont proposés en Vendômois :

– le vieux bocage du Perche au Temple,

– la Vallée du Loir à Lavardin,

– le Bois de la Bulière à Bouffry  et

– le Circuit du Réveillon à Saint-Firmin-des Prés.

 

  • ECOBALADE : une application mobile gratuite pour les amoureux de la nature qui veulent découvrir de façon ludique la faune & la flore du Vendômois.

Il suffit de télécharger ECOBALADE sur votre smartphone ou votre tablette et de choisir l’une des 4 balades proposées en Vendômois.
Petite astuce : il est préférable de télécharger l’application avant de vous rendre sur le circuit que vous aurez choisi, par exemple pendant que vous prenez le petit-déjeuner dans votre chambre d’hôte.

4 circuits qui reprennent les mêmes parcours que ceux de Guidigo de 3 à 9 km pour découvrir la nature autrement : 2 dans le Perche (Le Temple & Bouffry) et 2 en Vallée du Loir (Lavardin & Saint-Firmin-des-Prés).

 

Une balade « nature » dans le Perche Vendômois

Une balade « nature » dans le Perche Vendômois

Avec le printemps qui débarque « officiellement », les températures qui deviennent de plus en plus douces, la végétation qui s’éveille doucement, je ne sais pas vous, mais moi cela me donne des envies de balade au grand air…

Circuit de randonnée "entre rivières & bocage" à Sargé-sur-Braye
Un circuit « nature » de 8 km à Sargé-sur-Braye

C’est parti pour une balade à Sargé sur Braye

Pour se remettre doucement « en jambe », j’ai plutôt privilégié un circuit avec un faible kilométrage.
Mon choix s’est porté sur la nouvelle randonnée balisée au départ de Sargé-sur-Braye, « entre rivières & bocage au pays du Roussard ».
ça donne envie, vous ne trouvez pas ?
8 « petits » kilomètres pour découvrir Sargé-sur-Braye, village situé à la confluence de la Grenne et de la Braye, et le Grès Roussard.

le panneau de départ de cette randonnée- sur le parking du camping
le balisage de ce circuit est constitué de marques de peinture « marron/orangé » sur des poteaux, arbres ou rochers vous indiquant la direction à suivre.

Un patrimoine bâti étonnant

On n’imagine pas les petits trésors qui sont cachés dans ce village.
Déjà, il y a deux églises, ce qui n’est quand même pas chose courante. Et l’une abrite des fresques murales qui représentent les travaux agricoles des douze mois de l’année.
En déambulant à travers les ruelles, on découvre de vieilles bâtisses construites avec du grès Roussard à la couleur si caractéristique et les briques typiques du Perche.
Et quand on lève un peu la tête vers le clocher de l’église Saint-Cyr, on découvre un gendarme moustachu qui nous observe.
C’est l’un des 21 Jacquemarts français, ces automates en bois qui sonnent les cloches.
A Sargé-sur-Braye, c’est toutes les demi-heures. Si vous patientez un peu, vous pourrez le voir en action.
C’est suffisamment rare en France pour que cela vaille la peine de se montrer un peu patient pour une fois…


Le Jacquemart de l’église Saint-Cyr

Autres belles découvertes sur ce circuit : le château des Radrets (dont l’une des illustres propriétaires a été Anne Racine, nièce du dramaturge) et l’ancienne voie ferrée.

L’un des panneaux pédagogiques qui jalonnent le parcours
L’ancienne voie ferrée devenue voie verte
le pont noir, construction Gustave Eiffel datant de la fin du XIXème siècle


Un patrimoine naturel non moins surprenant

J’ai « craqué » pour les aménagements « nature » de ce circuit. Et cela commence fort, dès les premiers mètres, avec un ponton aménagé pour traverser « au sec » une zone humide sur laquelle une mare a été aménagée.
Un panneau explicatif invite à l’observation de la faune et de la flore locale. Et même si on n’est pas fatigués après seulement 200 mètres de marche, des bancs nous appellent à une pause chlorophyllée.
Mais c’est quelques kilomètres plus loin que l’on est le plus surpris par les paysages, quand on arrive sur le site de la carrière de la Mutte, ancien site d’extraction du Grès Roussard, caractéristique de cette partie du Vendômois.

le ponton d’observation, au dessus de la mare qui a été aménagée dans la zone humide
des aménagements « nature »
le Grès Roussard sur le site de la carrière de la Mutte
La carrière de la Mutte, classée Espace Naturel Sensible


Un petit détour par le Far West

Depuis la première fois où j’ai découvert la carrière de la Mutte, je ne peux m’empêcher d’avoir l’impression d’être « parachutée » au fin fond du Far West.
En effet, le dépaysement est assuré sur ce site avec son grès rouge/ocre et la végétation typique des sols acides.
Et cette impression se poursuit quand on longe, un peu plus loin, la colonie de vacances qui n’est autre qu’un village Far West avec son saloon, son épicerie, sans oublier l’école…

La carrière de la Mutte, c’est par là…
Welcome to Far West!
Et non! Contrairement aux apparences, vous êtes bien dans le Perche Vendômois


Une application ludique
pour découvrir la faune & la flore

Et pour ceux qui voudraient donner un petit côté « chasse au trésor » à cette randonnée, téléchargez l’application mobile gratuite Explorama.
Elle a été développée en partenariat avec l’association vendômoise Perche Nature (qui est également à l’origine des panneaux pédagogiques qui jalonnent de parcours).
Si vous voulez découvrir, tel un explorateur, la biodiversité des zones humides, cette appli est faite pour vous, adultes comme enfants.
Une dizaine de missions vous sont proposées tout au long du parcours, allant de la photographie d’un lézard des murailles à la recherche d’une reine des prés, en passant par l’observation d’un canard colvert.

Une application gratuite à télécharger sur son smartphone

Vous êtes tentés par cette randonnée de 8 km qui fait partie de nos coups de cœur de l’année 2021? Il vous suffit de télécharger la fiche du circuit pédestre ou de vous procurer le dépliant explicatif.
Une balade facile qui se fait environ en 2 heures en mode « flânerie ».

Cherche et trouve

Cherche et trouve

Quand on part se balader à pied en famille, papa et maman cherchent souvent un thème pour nous motiver ma sœur et moi : 0 déchet, apprenti explorateur, les pieds dans l’eau.

Pendant les vacances de Noël, nous avons fait plusieurs balades autour de la maison et l’une d’elle était un challenge « Cherche et trouve ».

Le but de cette promenade ? Retrouver (sans les prendre, juste de l’observation) tous les objets, bruits ou traces que papa et maman avaient noté sur notre road book.

Préparer la balade  

Papa et maman se creusent la tête pour trouver 20 éléments que je dois trouver et 20 pour ma sœur, un peu moins durs car elle est plus petite.

On prépare les sacs pour le goûter, un crayon, on met un manteau, des gants, un bonnet (car il fait froid en cette saison) et de bonnes chaussures (pour ne pas avoir mal aux pieds).

Et nous voilà parti…

Moi, je devais trouver : une brindille, un morceau de plastique, une église (j’ai aperçu celle de Villavard), un insecte (pas facile en cette saison).

Puis de l’herbe, un château (j’ai vu au loin celui de Lavardin), une pierre, quelque chose qui pique, une feuille de chêne, quelque chose de pointu.

Enfin, quelque chose de jaune, un balisage de randonnée (pas de sentier balisé sur notre commune : sympa ! pfff), une trace de pas, une feuille orange.

Pour finir de la mousse, entendre un animal, trouver un ver de terre (je n’ai pas trouvé, ils sont marrants les parents, je n’allais pas creuser la terre), du houx, une pomme de pin…

Pour ma sœur c’était plus facile, elle a tout trouvé : une feuille, un oiseau, une écorce de bois, un morceau de papier, un champignon, un château d’eau (elle a eu du mal à le trouver car elle ne faisait que regarder ses pieds).

Puis un chapeau de gland, une plume, de la terre, une fleur (plus difficile en cette saison), des noix (on en a vu beaucoup, peut -être que ce sont les animaux qui les déplacent). Ensuite, une intersection de chemin, un morceau de bois, un panneau de signalisation, une trace de voiture, trouver un mot avec la lettre A, des boules rouges. 

Enfin, un morceau de plastique (nous avons vu plusieurs déchets ; nous pourrons refaire ce circuit pendant une balade « 0 déchet ») , quelque chose de jaune, un morceau de ficelle.

Le conseil de la maman : si vous êtes partants pour cette balade, vous pouvez diversifier les objets à trouver (à adapter selon la saison) :  un pissenlit, de la fumée, une trace de tracteur, le bruit d’un cours d’eau, de la glace, une coque de noix.  

Chemin faisant…

Au moment de prendre le goûter, nous nous sommes arrêtés pour savoir l’heure en utilisant la technique ci-dessous :

La technique était :

Tout d’abor, tendre le bras et placer la main à l’horizontal, pour qu’elle soit parallèle à l’horizon, jusqu’à la placer sous le soleil. Gardez la paume en direction de notre visage.

Puis, comptez les doigts sous l’horizon sans prendre en compte le pouce.

Ensuite, compter que chaque main est égale à une heure et chaque doigt 15 minutes de lumière du soleil gagnée. Par exemple, si on compte deux doigts, il reste une demi-heure avant la tombée de la nuit.

Et bien, on ne doit pas être doués car si on aurait suivi notre calcul, nous serions rentrés de nuit. Il y avait 3h entre l’heure exacte et l’heure que nous avions trouvée 😊 Nous avons dû mal mettre la main au niveau de l’horizon.  Vous serez peut-être plus doués que nous…

Mystère

Sur le chemin, nous avons vu de drôles de choses, un mur en plein milieu des champs :

Un portail qui ne servait à rien 😊

Un truc en ferraille au carrefour d’un chemin :

Un arbre qui faisait peur :

Un énorme champignon, sur le tronc d’un arbre :

Une fin de balade de glace et de feu…

Nous avions tout trouvé, nous nous sommes donc baladés tranquillement, et avons découverts la patinoire de notre village 😊 les températures étaient tellement basses que les flaques d’eau dans les chemins étaient glacées !

Et qu’est-ce que c’est joli des plaques de glaces, ça ressemble à du verre. Comme elles étaient épaisses, on a même pu ramasser des morceaux (de vraies œuvres d’art).

Et pour terminer :

Un magnifique coucher de soleil pour nous raccompagner à la maison….

Cette idée de balade peut être faite en toute saison, le matin (pas trop tôt car j’aime bien faire la grasse matinée), l’après-midi (en emportant le goûter) ou en journée. Dans ce cas, la liste peut-être plus longue et on emmène son pique-nique.

 

Enzo – 10 ans

Balade dans les bois & land art

Balade dans les bois & land art

C’est par un bel après-midi pendant les vacances de la Toussaint que nous sommes allés en famille nous balader dans les bois au-dessus des caves de la Rochette à Thoré-la-Rochette.

Tout d’abord, nous avons commencé par changer de chaussures car il avait plu quelques jours avant et maman ne voulait pas que nous salissions nos chaussures ET la voiture. 😊

Chaussures au pied, sac en main, nous voilà parti !

Nous avons gravi un chemin pentu qui nous a emmené sur le plateau des vignes de Thoré-la-Rochette.

Nos trouvailles….

Des glands (et même un noir), des feuilles de chêne, des petits morceaux de bois, des feuilles de vignes…

… des châtaignes avec et sans coques. D’ailleurs, douloureux de ramasser des châtaignes avec leur enveloppe piquante. Ma sœur a fabriqué une pince. Je ne vous en dis pas plus je vous laisse l’admirer.

Une nouvelle expérience pour nous :

Maman a voulu nous faire tester la Sylvothérapie.

Vous allez me dire mais qu’est-ce-que c’est que ça ? ☹ Et bien, la Sylvothérapie ou « bain de forêt » est une technique japonaise qui aide à éliminer le stress grâce aux arbres.

Bref, elle nous dit on va commencer par fermer les yeux. Moi je tiens la main de maman et ma sœur celle de papa. Je marche les yeux fermés, je me sens détendu, je n’écoute que le bruit des arbres et le chant des oiseaux. Ma sœur ? Impossible pour elle de se concentrer, à peine 5 secondes et elle ouvre déjà les yeux. 😊

Puis maman nous dit de prendre un arbre dans nos bras, de le serrer puis de fermer les yeux. Cette technique devait nous détendre. Et là, expérience impossible car nous ne pouvons-nous empêcher de rire. 😊

J’ai oublié de vous dire, pendant que nous crapahutions dans le bois, nous avons vu une sorte de petit serpent sur le chemin. Nous avons eu une de ces frousses !!!! ☹ Du coup, nous n’avons même pas pensé à le prendre en photo.

Dépaysement garanti :

Quand nous sommes sortis du bois, nous sommes arrivés sur les hauteurs de Thoré, au cœur des vignes.

Le paysage était complément différent du sous-bois, nous voyons à perte de vue des rangées de pieds de vignes. Certains étaient plus gros que d’autres. Mon papa m’a expliqué que la grosseur dépendait de l’âge des pieds. Très joli paysage grâce aux couleurs automnales.

Puis nous avons continué notre balade, sans trop savoir où nous allions ! En recherchant l’endroit idéal pour créer notre Land Art… Au loin nous apercevions, le château d’eau et l’église de Thoré-La-Rochette.

Le Land Art

L’endroit que nous avons choisi pour faire le Land Art : au bord d’un chemin à deux pas d’une parcelle de vignes.

Notre technique : nous avons commencé par disposer les coques des châtaignes au milieu puis les glands autour.  Et puis non ! Ça ne nous plaisait pas !

On a donc utilisé les morceaux de bois pour faire des délimitations entre chaque trésor. Puis nous avons finalisé notre décor avec des feuilles de vignes et des grains de raisins. C’était une superbe activité et nous sommes fiers de notre Land Art ! Et vous qu’en dites-vous ?

Fin de la balade…

Pour finir, nous avons rejoint la voiture.

Cette balade était un bon moment à partager en famille ; prendre le temps, écouter la nature et profiter de petits moments simples. 

Ma sœur n’en n’avait pas assez, elle s’est amusée à faire voler un hélicoptère :

A très vite pour de nouvelles aventures, Lou et Enzo.

Balade en famille dans la campagne vendômoise

Balade en famille dans la campagne vendômoise

C’est en famille que nous avons profité d’une belle journée d’été pour faire une balade dans la campagne Vendômoise…

En direction de Villavard…

Au départ de la petite commune de Saint-Rimay, bien connue pour son ancien quartier général Allemand, nous nous sommes dirigés à pied vers le village de Villavard en empruntant une partie de la boucle à vélo de « Lavardin à Sasnières par les troglos ». Nous avons pu admirer la superbe vue depuis la table d’orientation au cœur du village. A perte de vue : le château de Lavardin, Montoire-sur-le Loir

A découvrir également à Villavard : la Cave champignonnière, l’église et sa Vierge noire.

 

Lavardin, un des Plus Beaux Villages de France…

… est riche de son patrimoine avec les vestiges de son château, l’église Saint-Genest et ses magnifiques fresques, la maison Renaissance, le musée

Puis, arrivés à Lavardin, nous nous sommes posés pour déjeuner au bord du Loir sur la « promenade du poète ». La vue était telle une carte postale avec la rivière, le pont gothique et les vestiges du château.

Le pique-nique sorti du sac, nous voilà installé sur notre nappe à carreaux ! Il est à peine midi, on se détend avant de grignoter. C’est alors que des canoës débarquent !

Eux aussi vont profiter du lieu pour faire une pause pique-nique avant de repartir. L’occasion de papoter un peu et d’échanger sur les bons coins pique-niques du Vendômois…

Montoire-sur-le-Loir, Station Verte de vacances

Ensuite, nous sommes repartis de Lavardin en début d’après-midi en direction de Montoire-sur-le Loir en passant par le camping « Les Reclusages ». Petite pause à l’aire de jeux à côté de la piscine puis passage par la passerelle qui enjambe le Loir pour rejoindre le centre-ville.

 Enfin, nous voilà arrivés à Montoire-sur-le Loir ! Nous avons redécouvert la ville grâce au jeu de piste Randoland. La petite suit le questionnaire 4-6 ans et le plus grand celui pour les 7-9 ans.

Le circuit nous mène du Quartier Marescot à l’hôpital puis de l’Hôtel de Ville à l’église Saint-Laurent avec ses magnifiques vitraux, le kiosque, la maison Taillebois et son étrange cheminée, le château, la chapelle Saint-Gilles et enfin le Couvent des Augustins.  Nous vous invitons à rentrer dans le jardin, les arcades y sont magnifiques. On ne vous en dira pas plus on vous laisse tester ce jeu de piste.

Le + : vous en voulez encore, testez les 9 autres circuits : Trôo, Lavardin, Couture-sur-Loir, Vendôme, Morée, Fréteval, Arville, le-Gault-du-Perche et Selommes.

Et pour finir…

Nous n’en avions pas assez, nous sommes rentrés par les hauteurs des Roches l’Evêque pour retourner au point de départ.

Au total : 17km, une belle journée mais une louloute qui n’en pouvait plus 😊. Inutile de vous préciser qu’après cette grande balade, les enfants ont passé une bonne nuit….

Lou, Enzo, Elodie et Sébastien

Se reconnecter à la nature dans le Perche Vendômois avec GuidiGO

Se reconnecter à la nature dans le Perche Vendômois avec GuidiGO

GuidiGO Bouffry- Perche Vendômois
GuidiGO Bouffry- Perche Vendômois

Cet après-midi, on prend l’air, on prend son temps et on emmène les enfants dans les chemins creux du Perche Vendômois.
Une balade avec une application mobile ? C’est vraiment utile le smartphone alors que l’on veut justement faire décrocher les enfants de leurs écrans ?
Et bien oui, car ils vont être obligés de bien observer autour d’eux pour pouvoir répondre aux différentes énigmes qui vont leur être posées.
Ludique, vraiment ludique on vous dit cette balade « nature ».

Circuit Ecobalade Bouffry-Perche Vendômois
Circuit Ecobalade Bouffry-Perche Vendômois

Les conseils pratiques avant de partir

Téléchargez l’application GuidiGO sur votre smartphone, puis le circuit « Le Bois de la Bûlière ». Comme cela, vous ne perdrez pas de temps une fois sur place.
Avant de partir en randonnée sur le circuit, écoutez l’audio. Cela permettra aux enfants de faire connaissance avec Capreolus le chevreuil qui a besoin de leur aide pour trouver qui lui a volé le trésor qu’il avait caché dans le bois.

GuidiGO Bouffry- Capreolus le chevreuil
GuidiGO Bouffry- Capreolus le chevreuil

Pour le départ, rendez-vous sur le parking derrière la mairie : : 6 place du coteau du Perche 41 270 Bouffry (on vous donne l’adresse complète : c’est plus pratique pour vous y rendre grâce à votre indispensable GPS).

Le lavoir de Bouffry- point de départ del'Ecobalade
Le lavoir de Bouffry- point de départ del’Ecobalade


ça y est ? Vous avez votre sac à dos, une gourde, de quoi grignoter en cas de petite faim) et votre smartphone avec la batterie bien chargée ?
Alors c’est bon : vous pouvez commencer votre balade. C’est parti pour 6 kilomètres dans la campagne vendômoise, 10 étapes et 10 énigmes à résoudre.
Le circuit a été balisé par le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de Loir-et-Cher, il vous suffit de suivre les triangles jaunes.

Balisage Circuit Ecobalade Bouffry
Balisage Circuit Ecobalade Bouffry

Prêts à mener l’enquête ?

Tout au long du circuit, Capreolus le chevreuil vous emmène à la découverte de l’histoire de la commune de Bouffry et la vie qu’abrite la campagne environnante.
A chaque étape, il suffit d’écouter le message audio et de relever le défi qui est proposé. La réponse se trouve parfois sur le panneau pédagogique qui sert de point de repère pour faire halte.
Certains vous donneront accès à une lettre. A la fin de votre balade, ces lettres vous aideront à résoudre l’enquête : découvrir le nom du voleur d’écus!

Panneau pédagogique Perche Nature- Circuit du Bois de la Bûlière à Bouffry
Panneau pédagogique Perche Nature- Circuit du Bois de la Bûlière à Bouffry

ça vous a plu? On a 3 autres circuits à vous proposer pour découvrir la faune et la flore en vous amusant en famille: Lavardin, Le Temple et Saint-Firmin-des-Firmin