Randonnée à vélo à Montoire-sur-le Loir

Randonnée à vélo à Montoire-sur-le Loir

On a testé pour vous la randonnée « Chemin des châteaux » à Montoire-sur-le Loir mais à vélo.

Pour tout vous dire, nous aurions peut-être dû nous abstenir car certains passages étaient difficilement praticables à vélo.

D’ailleurs sur le parcours nous avons rencontré des personnes qui faisaient la randonnée à l’inverse de nous mais à pied. Des gens un peu moins « foufous » que nous 😊

Départ de Montoire-sur-le Loir

Nous sommes partis du Quartier Marescot. Puis nous avons rejoint le château par des petites ruelles et sentiers. Pour ensuite, prendre de la hauteur sur la ville. Vue magnifique !

Et ça monte, ça monte ! Les cuisses souffrent un peu.

Finalement, nous arrivons sur un plateau, ouf…

Ensuite, nous rejoignons un bois…

Puis passage sur une belle passerelle aménagée avant d’accéder à un chemin très étroit.

J’avais déjà emprunté ce parcours avec un copain mais ma femme ne connaissait pas. Les enfants étaient également surpris de l’environnement si dépaysant à quelques kilomètres seulement du centre-ville de Montoire.

Tout au long du parcours, les enfants se sont amusés à chercher le balisage. Un peu comme un jeu de piste !

Et après les montées, forcément des descentes ! Et à vélo, pas toujours facile, surtout avec une puce de 6 ans.

Petite cueillette de fleurs :

A mi-parcours, petite pause sur « le circuit de la promenade du poète » à Lavardin pour une pause goûter bien mérité !

Et pour finir, retour à Montoire-sur-le Loir par des petites ruelles, qui me font toujours penser à celles que nous empruntons en vacances.

Finalement, la prochaine fois, on refait la balade à pied sur une journée avec pique-nique.

En conclusion, tout de même une belle sortie en famille de 15km ! 

Sébastien 

Une belle balade à vélo entre terroir et histoire

Une belle balade à vélo entre terroir et histoire

Un arrêt s’impose pour se régaler de la vue sur la Commanderie Templière d’Arville

Pédaler sur les petites routes percheronnes tout en révisant son histoire, rien n’est plus simple dans les collines du Perche.
Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte de la boucle cyclo des Templiers (balisage n°22)

Tous en selle!

Pour ma part, j’aime démarrer ce circuit depuis le parking de la commanderie templière d’Arville.
Le temps de dételer nos vélos de la voiture, et c’est parti pour une balade de 30 km.

Comme pour les autres circuits du Vendômois, à vous de choisir de quel côté vous voulez partir. Aucune importance puisque nos circuits sont balisés dans les deux sens.
Pour ma part, j’ai choisi de partir sur la droite en sortant du parking de la commanderie.

Un balisage simple à suivre, quel que soit le sens dans lequel vous empruntez le circuit

Des petites routes de campagne tranquilles

Une première halte s’impose après quelques centaines de mètres. En effet, vous surplombez la commanderie d’Arville et il y a quelques clichés sympas à faire pour les amateurs de photos. C’est très « instragramable » comme on dit maintenant.

Je préfère vous prévenir : il y a un petit passage pas très agréable sur un chemin un peu trop caillouteux à mon goût au début de ce circuit. Mais il suffit de descendre de vélo et d’attendre de rejoindre la route goudronnée un peu plus loin.
Le circuit est ensuite tellement sympa qu’on oublie vite ce désagrément.

De l’eau et de la verdure

Vous arrivez au plan d’eau de Boisvinet. Ici, pas de baignade mais une invitation à la pratique d’activités « nature ».
Autrefois traversé par le chemin de César ( ralliant Le Mans à Châteaudun), cet étang naturel de 35 hectares est aujourd’hui un lieu enchanteur où se croisent pêcheurs, randonneurs et amoureux de la nature.
D’ailleurs, un observatoire installé sur les berges permet à ces derniers de pouvoir y admirer le balai majestueux des hérons et de bien d’autres espèces d’oiseaux tel que les foulques, les grèbes huppés et les colverts.

De jolis manoirs

Certes, nous ne sommes pas en bord de Loire avec les châteaux royaux. Mais vous allez vous apercevoir que le Perche Vendômois cache des trésors architecturaux qui n’ont rien à envier aux « stars » du Val de Loire.
Si ces petits châteaux privés ne se visitent pas, ils agrémentent le circuit pour le plaisir des yeux.
Mon coin préféré de ce circuit est sans aucun doute du côté de Souday, avec le château de Glatigny et celui de Taillefer avec le passage du gué. C’est très bucolique, et par forte chaleur cela a l’avantage d’offrir une pause « fraîcheur ».

le passage du gué de Taillefer

Du patrimoine, de la culture et de l’artisanat

Autre étape surprenante sur ce circuit : l’église Saint-Pierre de Souday.
Avec son chœur surélevé de 17 marches au-dessus de la nef et sa crypte recouverte de peintures murales des XVIe, XVIIe et XIXè siècles, c’est l’un de mes coups de cœur de cet itinéraire.

L’étape suivante nous amène au village de Saint-Agil où vous allez passer à proximité d’un joyeux campement. C’est là que s’est basé le collectif de circassiens du Cheptel Aleïkoum depuis plus d’une quinzaine d’années. Peut-être avez-vous déjà assisté au spectacle de certains d’entre eux, que ce soit lors du Festival d’Avignon ou ailleurs dans le monde…

Un peu plus loin (sans vous éloigner de trop du circuit balisé), je vous invite à faire un petit détour par la sellerie percheronne pour aller admirer le travail de ces artisans d’art et, pourquoi pas, vous laisser tenter par l’un des magnifiques produits proposés dans leur boutique.

La Commanderie templière d’Arville

Nous voilà déjà de retour à notre point de départ ! On n’a pas vu le temps passer.
Le temps de sortir le panier pique-nique du coffre de la voiture et nous voilà installés pour un « déjeuner sur l’herbe » avec vue VIP sur l’entrée de la commanderie d’Arville.
D’ailleurs, on vous invite à en pousser les portes avant de repartir car c’est un site qui vaut vraiment le détour.

Vous êtes prêts pour un voyage de près de 10 siècles dans le temps ? Les chevaliers et leurs chevaux, les combattants en armure, les jardiniers et les seigneurs vont vous guider à travers le musée. Vous allez (re)découvrir la grande épopée des chevaliers de l’ordre du Temple qui accompagnaient les pèlerins sur le chemin de Jérusalem.
Mais la commanderie d’Arville c’est aussi un jardin avec des espèces typiques du Perche Vendômois et des essences médiévales.
On ne vous en dit pas plus pour vous laisser la surprise…

Parcourir le Vendômois en pédalant…

Parcourir le Vendômois en pédalant…

Balade à vélo sur le circuit « Au fil du Loir et ses bocages »

Un dimanche à la campagne pour micro-aventuriers

Mais oui : on peut se dépayser près de chez soi !
Un vélo, une topofiche suffisent à vous concocter une pause « nature » sur nos petites routes de campagne au charme intemporel.
Calmes, méconnus et à l‘abri des regards, cette boucle cyclo va vous emmener à la découverte de quelques villages et sites vendômois.

Dans l’escapade que l’on vous propose aujourd’hui, l’exploit sportif sera limité. On pourrait appeler cela une balade à vélo, mais une micro-aventure ça a quand même plus de style !
Pour Jean-Didier Urbain, anthropologue spécialiste du tourisme : « la micro-aventure, c’est remplacer la ligne droite par un chemin sinueux, introduire des virages dans l’existence ».

Alors, venez : on vous emmène à vélo sur nos routes sinueuses.
Depuis peu, 6 nouvelles boucles cyclo ont été balisées. C’est sur l’une d’elles que l’on vous invite à vous balader aujourd’hui : « boucle n°32- Au fil du Loir et ses bocages».
35 kilomètres, ça ne vous fait pas peur ? En plus, on a un bon plan pour que vous appréciez vraiment votre escapade à deux roues : la location de vélos à assistance électrique. Plus qu’une découverte, ça a été une véritable révélation pour nous !

Découvrez le plaisir du vélo à assistance électrique

Pour ce circuit, l’idéal est de partir de Fréteval car l’office de tourisme du Perche et haut-Vendômois loue des vélos à à assistance électrique à des prix très abordables.
Petit conseil : pensez à réserver vos vélos au moins la veille !
Lucie nous accueille devant l’office de tourisme (un ancien moulin dans lequel vous pouvez également visiter des expositions). N’ayant jamais fait de vélo à assistance électrique, elle nous en explique le fonctionnement en quelques minutes.
Franchement, la prise en main est très facile, le boitier de vitesse est ergonomique et bien pensé.
Et ces vélos ont une apparence « vintage » qui n’est pas faite pour me déplaire.

Des VAE à louer à l’office de tourisme du Perche & Haut-Vendômois

Comme j’ai imprimé la veille la topofiche du circuit sur IGN Rando, on n’a plus qu’à prendre la route.

35 km de pur bonheur !

Pour le circuit, à vous de choisir dans quel sens vous voulez le prendre. Peu importe : il est balisé dans les deux sens.
Sur décision complètement improvisée et aléatoire, nous sommes partis à gauche, sur le pont qui traverse le Loir.
Impossible de se tromper, il suffit de suivre le balisage du circuit, et de jeter un petit coup d’œil sur la topofiche de temps en temps, histoire de se rassurer.

Un balisage en double sens simple à suivre

Le vent dans les cheveux, on éprouve un sentiment grisant de liberté sur des routes très tranquilles, parfois même on emprunte des chemins. A côté de nous ou au-dessus de nos têtes, la Nationale 10 n’est parfois pas loin : une route que l’on a l’habitude de parcourir en voiture. Mais aujourd’hui, on prend le temps à vélo. Pas de risque d’excès de vitesse : notre vitesse de croisière est autour de 18 km/h.
On croise de nombreux cyclistes, certains sur des vélos à assistance électrique comme nous, d’autres avec leur tenue de club de cyclisme (qui nous doublent allègrement, et sans assistance électrique eux !).

Du patrimoine méconnu

Au loin, un clocher nous indique que l’on approche d’un village.
Parfois, on a de de belles surprises au détour d’un virage. Celle du jour, c’est sans conteste la chapelle de Ste Radegonde à Busloup. On ne s’y attendait pas du tout et quand on l’a vue, après une belle descente au milieu des bois, on est immédiatement tombés sous le charme et on n’a pas résisté à l’envie d’y faire une petite halte.

Petite halte « coup de coeur » à la chapelle Sainte-Radegonde
Détail d’un chapiteau de la chapelle Sainte-Radegonde

Autre belle surprise de ce circuit : l’église St Jacques de Lisle. On y a d’ailleurs croisé des pèlerins qui étaient en route pour Compostelle. Ils ont eu la bonne surprise de découvrir qu’ils y pouvaient tamponner leur credential.

Eglise Saint-Jacques à Lisle

Quant à nous, ce sont plutôt les vitraux qui ont retenu notre attention car, même à vélo, hors de question de poursuivre jusqu’à Santiago de Compostella… On verra ça une autre fois !

Reportage vidéo en Vallée du Loir

Reportage vidéo en Vallée du Loir

Dans le cadre de la campagne « En roue libre – Centre Val de Loire » en partenariat avec le Comité Régional du Tourisme et l’Agence de Développement Touristique 41, l’Office de Tourisme de Vendôme – Territoires Vendômois a participé fin juin à une vidéo promotionnelle sur le thème : Vallée du Loir à vélo.

C’est avec plaisir que nous avons accepté de jouer les figurants, en famille, durant la journée du lundi 29 juin :

 À 9h débutait la visite du Village de Lavardin, l’Un des Plus Beaux villages de France !

L’équipe de caméramans et photographes nous ont donné rendez-vous au pont gothique de Lavardin. Point de vue magnifique sur le Loir, et sur les vestiges du Château.

Petite anecdote : on se demandait si les automobilistes ne s’étaient pas donnés rendez-vous à Lavardin ce même jour !  Plusieurs prises ont été faites pour éviter une circulation importante sur la vidéo.

Puis, nous avons ensuite grimpé la côte qui mène aux vestiges du château. Le moment idéal pour faire quelques selfies sur la passerelle.

À 10h00, nos bicyclettes sont prêtes pour tester la Boucle à vélo Lavardin – Sasnières

Ensuite, nous avons quitté le village de Lavardin en empruntant une partie de la nouvelle boucle à vélo qui relie les villages de Lavardin et Sasnières en passant par Villavard.

A noté : il existe à ce jour 10 boucles sur le Vendômois.

10h30 : Petit arrêt et visite de la Cave champignonnière à Villavard

Puis, Laurent, le propriétaire des lieux nous a accueilli dans ses caves souterraines pour nous expliquer avec passion la culture des champignons frais, bio, cultivés selon les traditions.

Un plaisir de pouvoir goûter à une de ses productions : le champignon.

Pour information, il est possible de réserver des visites guidées qui sont proposées certains après-midis. N’hésitez pas à vous renseigner : 06.43.72.87.47 !

À 12h30, nous sommes arrivés devant un site magnifique : Le Jardin du Plessis Sasnières – jardin remarquable

De plus, nous avons profité de ce cadre idyllique de 11 hectares pour déjeuner sur place au restaurant le Plessis.

Un moment agréable passé avant et après le déjeuner qui nous a permis de flâner dans ce jardin. A la recherche de lieux intimistes pour trouver Le petit coin de paradis qui sera sur cette vidéo promotionnelle.

Le gazon anglais nous faisait presque penser à une moquette où il fait bon marcher pied nu !

Le + : Aussi, après la promenade, un salon de thé propose des pâtisseries maison, aux recettes originales dont certaines à base de carotte ou de betterave. La boutique offre une large palette d’objets décoratifs ou de jardinage axés sur la nature et les plantes.

Par ailleurs, nous avons fait une halte à 14h30 à la Guinguette les îles à Trôo avec une petite pause bien méritée pour déguster une bonne glace en bord de Loir.

À 15h30, nous voici arrivés pour la découverte de la cité troglodytique de Trôo, petite cité de caractère.

En premier lieu, nous avons commencé à appréhender le monde mystérieux des troglodytiques à mi-hauteur du village par la visite d’un salon troglo. Lieu idéal pour se relaxer en fin de journée autour d’un verre de coteaux du vendômois.

Ensuite, notre chemin s’est poursuivi vers la cave du Vigneron. Ce lieu intimiste abrite deux petits musées : l’un consacré à la vigne et l’autre aux objets anciens.

Nous sommes ensuite descendus à la Grotte Pétrifiante, le plus ancien site touristique de Trôo. Pourquoi, pétrifiante ? à vous de le découvrir !

Pour conclure, nous avons poursuivi notre journée sur les hauteurs de Trôo par la Butte féodale de 170 m de circonférence. Les garçons se sont fait une joie de faire des minis compét’ pour monter sur la butte et dans les ruelles adjacentes. 😊

18h00 : La Vallée du Loir à vélo

En repartant de Trôo, nous avons longé la Vallée du Loir à vélo en passant par Montoire-sur-le Loir, les Roches l’Evêque puis Thoré-la-Rochette où nous avons fait plusieurs prises en pleine campagne à proximité du Loir. Elodie restant seule un instant alors que les garçons faisaient la course tous les 2, avec la caméra embarquée dans le coffre de la voiture du caméraman mais aussi en équilibre sur la roue d’un vélo !

 

19h00 : Balade dans le Domaine de Patrice Colin à Thoré-la-Rochette

Nous arrivons à la fin du programme de la journée et avions rendez-vous avec  Pierre François COLIN pour une dégustation commentée au cœur de leur vignoble. Ce sont des vins d’une famille de 8 générations, la plus ancienne exploitation du Coteau du Vendômois.

Au total le domaine « Patrice Colin » compte 25 hectares de vignes de cépage Chenin et Pineau d’Aunis en agriculture biologique.

20h00 : rafraichissement avec une découverte du Loir en canoë et pause pique-nique :

Ainsi, la journée devait se terminer dans les vignes mais une activité manquait à notre vidéo pour représenter le Vendômois. Un simple appel  auprès de l’association « Canoë sur le Loir » et nous voilà embarqués dans des canoës ! Caméra sur perche, nous avons sillonné le Loir en amont et en aval de Lavardin avant de nous poser sur la promenade du poète pour une pause pique-nique. Cette pause était juste une mise en scène mais chut on le gardera pour nous 😊.

 

 

 

Une belle journée passée en compagnie des 2 caméramans et du photographe. Une très belle expérience !

En résumé !

Suivez Elodie, Sébastien et Baptiste à vélo et découvrez les troglodytes de la Vallée du Loir, en accès direct depuis Paris via la ligne TGV Paris-Vendôme (45min) ! Arpentez les escaliers du village de Trôo. Entrez dans ses maisons troglodytes et sa grotte pétrifiante. Promenez-vous dans le village de Lavardin et autour des vestiges de son château. Posez-vous dans le jardin du Plessis-Sasnières et profitez de son cadre bucolique. Offrez-vous une escapade en canoë. Découvrez la culture des champignons, et réveillez vos papilles au domaine viticole de Patrice Colin pour découvrir l’AOC Coteaux du Vendômois.

Voilà une expérience 100%…en roue libre !

Il ne me reste plus qu’à vous inviter à visionner la vidéo finale : https://bit.ly/39CSrZJ

 Elodie, Sébastien et Baptiste – Figurants pour le reportage En Roue Libre – Vallée du Loir à vélo

IGN Rando

IGN Rando

Avec IGNrando’, préparez et randonnez en toute sécurité en choisissant des parcours adaptés à votre niveau !

Beaucoup de circuits en Vendômois à pied, à vélo, à cheval, en canoë… Retrouvez-y tous nos circuits.

Les fiches sur IGN Rando…

Notons que chaque fiche comprend : le niveau de difficulté, la distance, le dénivelé, le lieu de départ, le type de sol, quelques photos et un texte de présentation.

Ensuite, sur chaque fiche IGN, vous retrouverez également tous les points d’intérêts touristiques situés sur le parcours : visites, sites, hébergements, restauration, dégustation…

22 circuits pédestres

1200 km de sentiers pédestres balisés en Vendômois.

Randonneur assidu ou promeneur, partez à la découverte de nos paysages : vallées, coteaux, vignobles… Vous trouverez chez nous tous les ingrédients nécessaires pour découvrir la nature selon vos envies. Des petits circuits (1.2km) pour les petits marcheurs, des grands circuits pour les grands marcheurs (16.4km) et des circuits « patrimoine » pour les amoureux de l’histoire…

Il y a forcément un circuit pour vous !

Premièrement, concernant la signalétique : la majorité des circuits sont matérialisés par les couleurs officielles (rouge et jaune) de la Fédération Française de Randonnée Pédestre. Pour les autres communes, il faudra suivre les couleurs que vous verrez dès le début du parcours.

Puis, pour certains itinéraires vous pourrez également noter la présence d’un panneau informatif au départ du circuit. Il vous permettra d’avoir une vue d’ensemble du circuit et de ses points d’intérêt.

10 circuits cyclos….

Deuxièmement, chaque boucle fait entre 13 et 34km et est unique  avec ses paysages variés (champs, bois, bocage, vignes…).

Un patrimoine important à découvrir en traversant les villages typiquement vendômois, en bord de Loir, troglodytiques, en pierre de Roussard…

6 nouvelles boucles ont été mises en place en 2020 !

Puis, sur le parcours vous pourrez facilement vous repérer grâce au numéro de la boucle matérialisé sur le balisage permanent.

 

Enfin, déconnectez de votre quotidien et reconnectez-vous à la nature le temps d’une balade à vélo !

Mais comment se procurer toutes ces fiches ?

Troisièmement, vous pouvez télécharger et imprimer gratuitement les fiches, les circuits, exporter la trace GPX sur votre GPS ou synchroniser le circuit sur votre mobile.

Pour cela, créez-vous un compte sur IGN rando en renseignant votre nom, prénom, mail et en choisissant un mot de passe. Le tour est joué !

Long de 320 kms, cet itinéraire débute à la source du Loir (Saint-Eman en Eure-et-Loir), traverse le Vendômois sur le même tracé que la véloroute St Jacques pendant 85 km (de Brévainville jusqu’à Montoire-sur-le Loir), et s’achève à Angers où il se connecte avec la Loire à vélo.

 

Et, pour aller plus loin

« Accueil vélo » est une marque nationale qui vous garantit un accueil et des services de qualité tout au long de votre itinéraire. Identifiable grâce à son logo, « Accueil Vélo » signale la présence d’un prestataire proposant des services adaptés.

Choisissez un prestataire labellisé c’est avoir l’assurance de bénéficier d’équipements spécifiques tels qu’un abri vélo sécurisé sur le lieu d’hébergement, d’un parc à vélo sur un site de visite, de la documentation et surtout d’un accueil spécifique et d’une information fiable à l’attention des cyclotouristes !

Hébergements, restauration, loueurs/réparateurs, sites touristiques historiques, naturels, patrimoniaux, Offices de Tourisme… vous attendent pour votre halte en Vendômois.
Retrouvez la liste des labellisés « Accueil Vélo » vendômois pour préparer votre séjour.

L’Equipe de l’Office de Tourisme de Vendôme – Territoires Vendômois 

3 activités d’été à pratiquer sur le Loir…

3 activités d’été à pratiquer sur le Loir…

Ce n’est pas votre genre de rester à ne rien faire ? Vous n’êtes pas non plus du genre « contemplatif » ? Vous, ce qu’il vous faut c’est de l’action, du mouvement ? On a ce qu’il vous faut : 3 activités pour découvrir le Loir…

Le Canoë
Même si vous ne vous êtes jamais glissé dans un canoë, cette activité a l’avantage d’être accessible à tous sans initiation préalable.
Chez nous, pas de vagues comme sur l’Océan et pas de rapides comme à la montagne.
En canoë, on peut se faufiler partout, y compris dans des endroits peu accessibles, et surtout on voit les paysages sous un autre angle, à un autre rythme…
On vous recommande le trajet « Les Roches L’Evêque> Montoire-sur-le-Loir » avec une pause à Lavardin (unique « Plus Beaux Villages de France » du Loir-et-Cher).

Le vélo
Là, on est plutôt sur une activité en bord de Loir. Je ne vais pas vous proposer de vélo amphibie (quoi que cela existe peut-être !) mais plutôt d’enfourcher vos vélos pour une balade tranquille sur nos routes de campagnes, longeant parfois la rivière.
A votre disposition, le road-book « St Jacques à vélo » qui est disponible gratuitement dans nos offices de tourisme et téléchargeable sur notre site http://www.vendome-tourisme.fr/circuits-et-sejours/circuits-en-velo (il existe également un road-book « Vallée du Loir à vélo », mais pour la partie vendômoise c’est exactement le même tracé sur 85 km).
Et l’avantage, c’est que vous pouvez le faire en famille.

Véloroute, Saint-Jacques-Lavardin, Itinérance à vélo dans la région Centre, dep41, Comité Régional du Tourisme Centre-Val de Loire, France

La pêche
Comment ça , la pêche ce n’est pas du sport ? Allez donc dire ça à un pêcheur ! Venez justement essayer et vous verrez…
En plus, il y en a pour tous les goûts, que vous pêchiez en ville  (« street fishing »),  en pleine campagne, en barque, dans un float-tube…
Et la Fédération de Pêche propose même des ateliers d’initation… Alors ? Qu’est-ce que vous attendez pour y mettre ?