Des orchidées sauvages à Lavardin

Des orchidées sauvages à Lavardin

A Lavardin dimanche dernier, René Van Elferen, passionné et membre des Amis de Lavardin, nous a fait découvrir des orchidées sauvages de la Vallée du Loir. Avec des anecdotes, très utiles pour se souvenir du petit nom très imagé des orchidées, avec un background absolument phénoménal et dans le décor la forteresse médiévale de Lavardin, classé Parmi les Plus Beaux Villages de France, nous en avons pris plein les yeux.

Depuis la Place du Château, nous sommes montés par la Rotte Aux Biques. Pour ceux qui ne connaissent pas ce chemin, il faut absolument vous y rendre. La vue est magnifique sur le village et le chemin très pittoresque, sinueux, verdoyant, et ponctué de nombreux troglos.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée pourpre, Orchis purpurea

Rendus sur le plateau, nous faisons notre première halte au bord d’un terrain clôturé qui sert habituellement de pâture à des moutons. Il faut effectivement savoir que les orchidées ne pourraient pas se maintenir sur un terrain non entretenu, car elles seraient rapidement étouffées par les autres plantes. Sur ce terrain, nous rencontrons pour la première fois la reine des orchidées de Lavardin, la plus impressionnante et la plus abondante, l’Orchidée pourpre (ou Orchis purpurea pour les intimes). Elle forme des colonies de plusieurs centaines d’individus.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée pourpre, Orchis purpurea

Orchidée pourpre

Formant une colonie moins abondante, nous admirons aussi les orchidées singe (Orchis simia). Elles sont extraordinaires. Si vous les regardez de prés, vous pouvez apercevoir comme une myriade de petits singes roses entremêlés. Nous avons même le plaisir de rencontrer quelques hybrides, mélanges de ces deux espèces.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée singe

Orchidée singe

Les sujets hybrides sont beaucoup moins nombreux car chaque espèce d’orchidée travaille avec un insecte particulier pour leur fertilisation, et l’hybridation implique une erreur de ces insectes pollinisateurs. Les hybrides ne peuvent pas se reproduire.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, hybride de l'Orchidée singe et pourpre

hybride orchidée pourpre et orchidée singe

Nous continuons plus loin vers le plateau de la Croix Bonneau. Sur des anciennes terres viticoles, en hauteur, le terrain est propice au développement des orchidées, le sol est calcaire et bien draîné (les orchidées ne peuvent pas se développer sur des terrains trop riches). Nous pouvons admirer une colonie importante d’Orchis purpurea et de ci de là quelques Orchis simia et quelques Orchis bouffon.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée bouffon

Orchidée bouffon

Là où les herbes sont moins hautes, nous avons même le plaisir d’observer des Ophrys (un autre genre d’orchidée). Elles sont moins hautes et moins imposantes que l’orchidée pourpre, qui peut atteindre 80 cm de hauteur, mais sont tout aussi impressionnantes. L’ophrys mouche à une fleur en forme de…mouche. C’est ainsi qu’elle peut duper une espèce de guêpe qui vient la polliniser.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Ophrys mouche

Ophrys mouche

On trouve aussi l’Ophrys araignée, toute poilue.

orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Ophrys araignée

Ophrys araignée

Grace à l’expertise de René, nous pouvons observer quelques autres espèces d’orchidées qui ne fleuriront que plus tard, telles que l’orchidée bouc, qui quand elle fleurit sent très mauvais pour attirer ses insectes pollinisateurs, ou encore la Platanthera (un autre genre d’orchidée) bifolia. Cette dernière ne devrait fleurir, tout comme la bouc, que dans un mois, mais celle-ci dégage la nuit à la floraison une odeur de vanille.

 orchidées sauvages, Lavardin, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Orchidée pourpre, Orchis purpurea
Ces orchidées sont magnifiques. Si vous randonnez du côté de Lavardin d’avril à juin, ne manquez pas de jeter un coup d’œil. Attention, ce sont des espèces protégées, ne les cueillez pas !

Atelier plessage à la Maison Botanique

La Maison Botanique de Boursay  organise chaque année deux journées de formation « plessage et trognes ». En 2016, la Maison Botanique a accueilli 17 stagiaires venus de plusieurs régions de France.

La technique ancienne du plessage était courante dans toutes les régions de bocage. Elle consiste à créer des clôtures vivantes à partir de haies champêtres.

…Une façon ludique et conviviale de redécouvrir d’anciennes traditions (applicable chez soit à la campagne!), et  de profiter de la Nature.

EN SAVOIR PLUS SUR LE PLESSAGE
A la découverte de nos amies les grenouilles!

A la découverte de nos amies les grenouilles!

Notre territoire est magnifique, riche d’un patrimoine bâti remarquable, avec ses châteaux, ses manoirs, ses églises à fresques, ses jardins…mais aussi, à ne pas manquer, ses forêts, ses chemins…et ses grenouilles.

Dans le cadre de Fréquence Grenouille, une action nationale de sensibilisation sur les amphibiens, Perche Nature organisait ce samedi 12 Mars 2016 une sortie sur le thème des amphibiens. Au programme, exposé pour en apprendre davantage sur les espèces locales, puis une sortie d’observation sur le terrain.

J’ai appris plein de choses et ne regarderai plus les grenouilles de la même manière !
La prochaine fois que je me promènerai autour de l’Etang de Boisvinet, ou que je rencontrerai une mare autour de Vendôme, au Bois de l’Oratoire ou ailleurs, car elles sont nombreuses au Pays de Vendôme et ponctuent certains de nos chemins de randonnée, je ne manquerai pas de jeter un coup d’œil.

Amphibiens, grenouilles, crapaud, salamandres, tritons, Perche Nature Vallée du Loir, Pays de Vendôme, randonnée, marres, animation nature Amphibiens, grenouilles, crapaud, salamandres, tritons, Perche Nature Vallée du Loir, Pays de Vendôme, randonnée, marres, animation nature

Le mot amphibien a une racine latine signifiant « double vie ». En effet à l’état de larve les amphibiens ont des branchies et mènent une vie aquatique. Puis, suite à une « métamorphose », leurs poumons se développent et ils ont une vie terrestre.

Il faut distinguer les urodèles (type salamandres…) des anoures (les amphibiens sans queue, nos amis grenouilles et crapauds). Nous avons 11 espèces d’anoures sur notre territoire.

Le crapaud commun a de nombreux pustules pour humidifier sa peau et possède des glandes à venin pour se protéger (inoffensif pour l’homme). A la période des amours, les mâles sont tellement frénétiques que l’on peut en trouver un certain nombre accrochés sur le dos des femelles, qui peuvent même parfois se noyer compte tenu du poids.
L’alyte accoucheur est un tout petit crapaud qui apprécie les murets en pierre. C’est le mâle qui garde les œufs sur son dos et s’en occupe jusqu’à maturité.
Le sonneur à ventre jaune est la star locale. Son ventre jaune tacheté indique à ses prédateurs la présence de poison. Il n’hésite pas à montrer son ventre en prévention quand il se sent menacé. Son chant est proche de celui d’un hibou. C’est une espèce menacée car il vit dans des petits trous d’eau, qui sont de moins en moins nombreux à l’état naturel.
Le crapaud Calamite, contrairement à ses collègues, ne saute pas, mais il court.
Le pélodyte ponctué et recouvert de taches vertes.
La Rainette verte est une grenouille qui dispose de ventouse et peut monter aux arbres. Attention, elle n’est pas toujours verte !
La grenouille agile vit plutôt en milieu forestier. Elle ressemble beaucoup à la grenouille rousse qui a un museau plus arrondi et se distingue aussi par son ventre tacheté.
Nous disposons aussi sur notre territoire de 3 espèces de grenouille verte, la Lessona, la Commune et la Rieuse (qui a été importé d’ailleurs; son gêne étant dominant sur les 2 autres espèces, on pense que le gêne de la Lessona aura disparu dans quelques temps à force de croisements).

La reine des Urodèles, ou en tout cas la plus fameuse, est sans doute la salamandre. Jaune tachetée de noir elle était réputée au moyen âge pour résister au feu et François Ier en fit son symbole. Si sa larve a une vie aquatique, la salamandre adulte, après sa métamorphose, ne sait pas nager, et peut même parfois se noyer en venant déposer ses larves dans l’eau. Elle est vivipare et les œufs éclosent à l’intérieur de la salamandre. Elle peut vivre une trentaine d’année.
Le triton, lui, qu’il soit Palmé, ponctué, alpestre, crêté ou marbré, a une vie complètement aquatique pendant 6 mois, puis une vie terrestre pendant les 6 autres mois, période à laquelle les mâles perdent leur jolie crête. Comme pour beaucoup d’animaux, le mâle est toujours plus beau et coloré que la femelle.

Amphibiens, grenouilles, crapaud, salamandres, tritons, Perche Nature Vallée du Loir, Pays de Vendôme, randonnée, marres, animation nature Amphibiens, grenouilles, crapaud, salamandres, tritons, Perche Nature Vallée du Loir, Pays de Vendôme, randonnée, marres, animation nature

Place à l’observation !:
Après cet exposé extrêmement instructif, nous sommes partis visiter une mare en fin d’après-midi pour mettre à profit nos nouvelles connaissances. Il faut savoir que les amphibiens sont plus actifs la nuit et donc plus facile à observer le soir. Nous voilà donc parti avec nos épuisettes et nos bottes. Première touche, une madame triton palmé pleine, avec son ventre bien arrondi. Puis monsieur triton palmé, avec son ventre orangé et sa queue « en miroir » pour séduire madame.

Amphibiens, grenouilles, crapaud, salamandres, tritons, Perche Nature Vallée du Loir, Pays de Vendôme, randonnée, marres, animation nature Amphibiens, grenouilles, crapaud, salamandres, tritons, Perche Nature Vallée du Loir, Pays de Vendôme, randonnée, marres, animation nature

Les amphibiens sont précieux :
Ils ont beaucoup de prédateurs naturels à leur différents stades d’évolution : les insectes aquatiques au départ, d’autres grenouilles, les poissons, les oiseaux comme le héron. Il faut savoir que seulement 2% des œufs deviendront des adultes, pour lesquels les voitures sont la première cause de mortalité.

Alors prenez soin de nos amis amphibiens. Ne ramassez pas les œufs, c’est strictement interdit. Ne les manipulez pas : les grenouilles ne sont jamais perdues ! si toutefois vous en voyez une au milieu de la route et voulez l’aider à traverser, penser à mouiller vos mains. En effet ce sont des animaux à sang froid et votre chaleur pourrait les déshydrater. Et si vous avez une mare, n’y mettez pas de poissons (seuls les crapauds communs et les grenouilles vertes rieuses peuvent résister à ces prédateurs).

Maintenant , je vous souhaite plein de bonnes et belles observations lors de vos balades au Pays de Vendôme!

Vous cherchez une idée de sortie et de découvertes en plein air : Pour en savoir plus sur les sorties de Perche Nature :
EN SAVOIR PLUS

Plein de nouveautés à la boutique de l’Office de Tourisme

Plein de nouveautés à la boutique de l’Office de Tourisme

Mon coup de cœur pour les carnets de balade

C’est encore un peu Noël en ce moment à l’Office de Tourisme car Virginie (la responsable « boutique ») reçoit quasiment tous les jours un colis avec les nouveautés qu’elle va proposer aux touristes (mais aussi aux Vendômois). Et parmi toutes ces nouveautés (que nous vous invitons à découvrir) j’ai eu un énorme coup de cœur pour des carnets de balade. Quoi ? On peut « flasher » sur des bouts de papier ? me diront certains. Et bien oui ! Mais ce ne sont pas n’importe quels carnets de balade : ils sont magnifiquement illustrés à chaque page (et pour quelqu’un comme moi qui ne sait dessiner que des « bonhommes-bâtons » ça a son importance !) et il y en a pour tous les goûts :

> le carnet de balade à bicyclette Tout rigolo avec sa page sur l’histoire du vélo et ses dessins, idéal pour noter tous les circuits « vélo » que je vais faire en Vendômois. Avec la véloroute St Jacques, la Vallée du Loir à vélo + les boucles « vélo » qui vont être finies de baliser pour le printemps, je vais pouvoir m’en donner à cœur joie. Enfin, le temps que je remplisse toutes les pages du carnet, il va quand même se passer quelques années car il y a beaucoup de pages et en plus je ne suis pas une « pro » du vélo…

Couverture carnet balade cyclo                      page carnet balade cyclo

> le carnet de balade De très belles illustrations sur la faune et la flore, mais également des citations à quasiment toutes les pages. Je ne résiste d’ailleurs pas à l’envie d’en partager une avec vous : « quand tu es arrivé au sommet de la montagne, continue de grimper » (proverbe chinois). Bon, en Vendômois, on fait plus dans la colline que dans la montagne, ça devrait donc aller !

couverture carnet balade            page carnet balade

> le carnet de promenade : mon préféré ! Je trouve que c’est le carnet idéal pour les curieux de nature. Avec ses illustrations très sensibles, il a tout pour inciter à partir sur la piste des petites bêtes,  chercher le nom des plantes (parfois imprononçables d’ailleurs), apprendre à identifier un oiseau (avec Perche Nature, un dimanche à l’observatoire du Bois de l’Oratoire par exemple…). C’est un carnet pour rêver, observer, écrire…

couverture carnet promenade             page carnet promenade

Et vous ? Lequel sera votre préféré ? Venez vite les découvrir à la boutique de l’Office de Tourisme !
En plus, leur prix est tout mini : entre 4 et 4,50 €

LA balade idéale d’un après-midi d’automne

LA balade idéale d’un après-midi d’automne

Encore un beau dimanche ensoleillé, le temps idéal pour une balade en pleine nature ! Bon, soyons réaliste, avec mes ados, impossible de partir pour une rando de 10 kilomètres, sinon ça va râler dur !

Le Sentier découverte du Bois de l’Oratoire, c’est déjà fait… Tiens, si je les emmenais sur les chemins de la Maison Botanique de Boursay ? C’est l’idéal : peu de kilomètres (2,5), c’est relativement  plat et en plus cela devrait les intéresser car j’ai vu qu’il y a avait une nouveauté > Les 3 chemins.

Maison botanique Boursay [OT Pays de Vendôme] (7) Maison botanique Boursay [OT Pays de Vendôme] (45)

Maison botanique Boursay [OT Pays de Vendôme] (51)

 

Bonne pioche ! La balade a effectivement été appréciée de tous ! Après nous être garés sur la petite place de l’église, quelques mètres à parcourir et nous voilà déjà sur le chemin des Trognes. Partie de rigolade avec mes ados à cause des trognes et concours de devinette : à qui celle-là te fait-elle penser ? Tatie Colette ? Papy Jacky ?

 

 

 

Puis on poursuit sur le chemin botanique et ses nouveaux panneaux d’information. C’est super bien fait, on a appris plein de choses sur le bocage percheron, le plessage des haies… En plus, ils ont mis des QR codes sur les pupitres ; inutile de vous préciser que ça a « flashé » dur avec les smartphones pour obtenir des infos bonus sur les plantes et les arbres du chemin.

Maison botanique Boursay [OT Pays de Vendôme] (24) Maison botanique Boursay [OT Pays de Vendôme] (54) Maison botanique Boursay [OT Pays de Vendôme] (25)  Maison botanique Boursay [OT Pays de Vendôme] (16)

A l’arrivée, la récompense ! Installation en terrasse du café-brocante « Il était une fois ». En attendant nos glaces (locales : fabriquées à la Ferme de la Pierre Levée à Droué), petit tour dans les différentes pièces pour chiner. La tentation est grande : vêtements vintage, bijoux anciens, livres, vaisselle, meuble… le tout mis en scène avec beaucoup de goût, un vrai paradis pour chineurs !

Il était une fois- brocante salon de thé-boursay [OT Pays de Vendôme] (1) Il était une fois- brocante salon de thé-boursay [OT Pays de Vendôme] (2) Il était une fois- brocante salon de thé-boursay [OT Pays de Vendôme] (17) Il était une fois- brocante salon de thé-boursay [OT Pays de Vendôme] (21)

Super accueil de la propriétaire qui nous indique qu’elle peut nous prêter la clef de l’église Saint-Pierre pour aller admirer les peintures murales fin XIVè-début XVè, le retable et la sculpture pour la paix « Mater Magna ». Très bonne idée ! Merci pour l’info ! C’est ce que nous avons effectivement fait une fois nos glaces avalées.

J’ai quand même un peu hésité avant de partager avec vous toutes ces infos car j’avais envie de garder ces adresses rien que pour moi. Mais on a passé un tellement bon moment que ce serait égoïste que d’autres n’en profitent pas aussi…
> Il était une fois   1bis, rue des écoles  414 270 Boursay  06 86 40 81 90  Facebook/iletaitunefoisboursay
> Maison botanique de Boursay  http://www.maisonbotanique.com

Quand les dinosaures se baignaient dans l’étang de Boisvinet…

Quand les dinosaures se baignaient dans l’étang de Boisvinet…

Vous devez vous dire que le surmenage nous guette à l’Office de Tourisme et que l’on commence sérieusement à « débloquer » !
Bon, c’est vrai que j’ai un peu raccourci ce que Chloé (animatrice à l’association Perche Nature) nous a raconté lors de la sortie « observation » à l’étang de Boisvinet jeudi dernier.
Il y a des jours où le travail est plus agréable que d’autres, et c’est ce qui s’est passé jeudi dernier. Il n’a pas fallu trop me forcer pour aller sur le terrain faire un reportage sur l’une des nombreuses animations « nature » proposées par Perche Nature.

Des passionnés, des néophytes, des familles, des grands-parents, des petits-enfants, des vendômois, des touristes… le public était très diversifié pour cette sortie « observation des oiseaux ».
Et les 2 heures ont très vite passé… Chloé a commencé par nous apprendre (pour certains) ou nous rappeler (pour d’autres) un certain nombre de bases, avec l’étang en arrière-plan (sur lequel planches et dériveurs se croisaient) : saviez-vous que la poule est une descendante du Tyrex ? Que les oiseaux descendent des dinosaures ? Que les plumes noires sont plus résistantes que les blanches ? Que le troglodyte est le plus petit oiseau de France ? Pour ma part, j’ai appris énormément de choses, preuves à l’appui (illustrations, guide ornithologique, petites boites « magiques » avec plumes, œufs, pattes, becs…) 

Ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de toucher d'aussi près un tel plumage!

Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de toucher d’aussi près un tel plumage!

Observation des oiseaux à l'étang de Boisvinet, dans le Perche vendômois avec Perche Nature

Saviez-vous que la poule descend du Tyrex?

Les plumes, c'est beaucoup plus sophistiqué qu'il n'y paraît!

Les plumes, c’est beaucoup plus sophistiqué qu’il n’y paraît!

Une fois, les présentations faites, place à l’observation. Distribution des paires de jumelles, ajustage du matériel, et direction le poste d’observation installé sur l’une des rives de l’étang de Boisvinet…. En essayant d’être les plus discrets possible pour mettre toutes les chances de notre côté pour observer un maximum d’espèces.
En plus, Perche Nature a mis à notre disposition du matériel d’observation superpuissant (une longue vue), ce qui a permis à tous les participants, petits comme grands, d’apercevoir plusieurs espèces, du canard au héron.

Paires de jumelles, longue vue... pour ne rien rater du spectacle de l'étang de Boisvinet

Paires de jumelles, longue vue… pour ne rien rater du spectacle de l’étang de Boisvinet

changement de poste d'observation pour découvrir d'autres espèces

Changement de poste d’observation pour découvrir d’autres espèces

Au bout de la longue vue... un magnifique héron

Au bout de la longue vue… un magnifique héro


Le + de cette sortie, c’est vraiment d’être accompagnés par une animatrice nature qui nous a permis de profiter pleinement de ce spectacle incroyable que nous offre la nature. Même en restant en Vendômois, on peut se faire des sorties super sympas !

RV pour la prochaine sortie Perche Nature ! Testé et approuvé par l’Office de Tourisme, et fortement recommandé !
Pour connaître les dates des prochaines sorties Perche Nature