Rendez-vous pour la réouverture du jardin du Plessis Sasnières

Rendez-vous pour la réouverture du jardin du Plessis Sasnières

Nous étions nombreux à attendre cela avec impatience… ça y est : la saison 2017 du jardin du Plessis Sasnières démarre (et ce n’est pas un poisson d’avril, contrairement à ce que la date pourrait laisser penser…)

Même si on y est déjà venus, ce qui est magique avec un jardin (surtout quand il est « Remarquable » comme celui de Sasnières), c’est que c’est une éternelle re-découverte. Selon les saisons, les couleurs changent, les fleurs et arbustes sont différents… Mais ce qui ne change pas, c’est la magie du lieu.

      

C’est typiquement le lieu où je devrais être interdite d’appareil photos car je reviens toujours avec des centaines de clichés, lesquels ne sont pas toujours réussis d’ailleurs, car on n’arrive pas toujours à traduire en photo ce que l’on a réellement sous les yeux. C’est là que l’on s’aperçoit (de nouveau) que c’est un métier, photographe.

Une petite info nouveauté : vous pouvez désormais acheter vos billets d’entrée en ligne sur le site Web du jardin. C’est super pratique pour organiser votre journée en Vendômois : 1 clic, 1 carte bancaire, et hop vous achetez vos billets.

Autre nouveauté : il y a désormais un restaurant.  dans le jardin. Et on vous le recommande : le cadre est cosy, avec vue sur le plan d’eau ; et la carte est très alléchante. Petite suggestion : pensez à réserver votre table car, depuis son ouverture, cette nouvelle adresse gourmande connaît un certain succès.

           

On continue avec les nouveautés ? Et celle-là, elle va vous intéresser car elle va vous permet de faire des économies sur vos visites et activités en Pays Vendômois : il s’agit du Pass Découverte en Pays Vendômois. Et parmi les 32 partenaires, il y a le jardin de Sasnières. Pour tout savoir sur ce Pass, rendez-vous sur notre site Web à partir du 08 avril.

La saison ne fait que commencer, vous avez jusqu’au 1er novembre pour en profiter !

découverte du Jardin de la Mardelle

découverte du Jardin de la Mardelle

Avec Séverine nous avons visité, lors d’un beau dimanche ensoleillé, le jardin de la Mardelle, à Artins. Nous avons chaleureusement été accueillis par Jean-Claude et Sofia Peltier.

jardin de la Mardelle à Artins, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Pays de Ronsard, dalhias, rosiers, perspectives, sedum

jardin de la Mardelle à Artins, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Pays de Ronsard, dalhias, rosiers, perspectives

Au tout début de l’automne, ce qui frappe le plus à la découverte de ce jardin, c’est le soin donné par ses créateurs, Jean-Claude et Sofia, aux perspectives. Les formes et les couleurs sont variées, le paysage est ponctué par de nombreuses verticales qui donnent du relief et du contraste, les dahlias et les rosiers remontants ajoutent des touches de couleurs vives, la succession des massifs attire la curiosité des passionnés et invitent à la découverte des différentes espèces qui les composent.

jardin de la Mardelle à Artins, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Pays de Ronsard, dalhias, rosiers, perspectives, sedum, crocus, autour d'un étang, aster

jardin de la Mardelle à Artins, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Pays de Ronsard, dalhias

Le deuxième élément qui m’a frappé par cette belle journée ensoleillée, c’est les parfums enivrants et si agréables (sedum…).

Ce jardin a vu le jour en 1980. A l’origine, le terrain n’était qu’une immense friche industrielle, où proliféraient ronciers et mauvaises herbes contre lesquels il a fallu lutter. Les conditions climatiques (le premier été fut particulièrement sec) ont constitué la deuxième difficulté qu’ils ont dû surmonter. Après 10 ans de travail, le jardin a commencé à prendre forme.
Il a fallu plusieurs essais pour que le jardin se trouve dans cette configuration. Les plants et arbustes étaient régulièrement déplacés afin de pouvoir leur offrir le meilleur emplacement.

jardin de la Mardelle à Artins, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Pays de Ronsard, dalhias, rosiers, perspectives, sedum, crocus, autour d'un étang, asterAujourd’hui, ce jardin paysager à l’anglaise couvre 2 hectares, le long d’un vaste étang. L’entrée se fait par l’allée de bienvenue, permettant l’accès aux 3 premiers jardins. Un 4ème jardin se situe devant la maison, elle aussi restaurée, puisqu’elle a été successivement un manoir seigneurial avant d’être transformée en ferme pendant la Révolution.

Je ne manquerai pas de revenir visiter le jardin de la Mardelle suivant les saisons, pour profiter des floraisons successives, des camelias, des Iris, des hémérocalles et des roses anciennes et modernes, pour n’en citer qu’un tout petit échantillon.

jardin de la Mardelle à Artins, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Pays de Ronsard, dalhias, rosiers, perspectives, sedum, crocus, autour d'un étang, aster

jardin de la Mardelle à Artins, Vallée du Loir, Pays de Vendôme, Pays de Ronsard, dalhias, rosiers, perspectives, sedum, crocus, autour d'un étang, aster

Alors venez vite découvrir ces différents jardins, véritables havres de paix!

pour en savoir plus : www.jardindelamardelle.fr
C’est le Printemps au Jardin du Plessis Sasnières !

C’est le Printemps au Jardin du Plessis Sasnières !

Avec le retour des beaux jours, une bonne idée de sortie, le Jardin du Plessis Sasnières, qui vient de ré-ouvrir pour une nouvelle saison riche en formes et en couleurs. J’ai eu l’immense plaisir de venir le visiter ce week-end de Pâques, lors d’une belle journée ensoleillée :

Tout a soigneusement été préparé par l’équipe des jardiniers pour offrir le meilleur accueil aux visiteurs: une vingtaine de bancs qui ont passé l’hiver à l’abri ont été dispatchés dans le jardin pour nous inviter à la contemplation et à la rêverie. Les rosiers ont été taillés en mars, ainsi que les tonnelles de pommiers, les hydrangéea nettoyés de leurs fleurs fanées, et les topiaires sont au garde à vous (cotonéasters, buis, ifs, charmes).

Sasnières-printemps crédit OTCPV (10)

Jardin-Plessis-Sasnieres printemps crédit OTCPV (10)

Vous pourrez apprécier une vingtaine d’espèces de magnolias qui nous offrent un véritable festival à cette époque : l’incontournable stellata, mais aussi de nombreuses autres espèces telles que nudata, loebneri, macrophylla, soulangeana, campbellii, heaven sens, wilsonii (qui fleuri un peu plus tard)…. Ils ont tous été soigneusement choisis pour leur intérêt particulier et placés en circonstance. Vous trouverez même une espèce « jaune », le Elisabeth. Cette espèce a été créée il y a une trentaine d’années aux USA et porte le nom d’une des filles de son créateur. Les premiers magnolias du jardin ont été plantés il y a une trentaine d’années et sont aujourd’hui de très belle taille.

Sasnières-printemps crédit OTCPV (34)

Jardin-Plessis-Sasnieres printemps crédit OTCPV (11)

Astuce du jardinier : compte tenu de nos sols très calcaires en Vallée du Loir, les magnolias du jardin ont reçu un traitement tout particulier : ils ont été plantés proches de la surface et le sol a été régulièrement enrichi de compost. En effet, les magnolias aiment les terres acides. Cette méthode permet aux racines de rester proches de la surface et d’y puiser tous les éléments nécessaires à la croissance de la plante…une astuce que je ne manquerai pas de pratiquer à la maison !

Jardin-Plessis-Sasnieres printemps crédit OTCPV (25)

En plus des magnolias, vous tomberez aussi sous le charme des prunus en fleurs, qui participent à cette explosion printanière ; les hellébores sont encore en fleur, les pommiers et les cornus bourgeonnent, les énormes gunneras commencent à tendre leurs bras au bord de l’eau, les violettes tapissent les sous-bois….que du bonheur pour les amoureux des jardins!

Sasnières-printemps crédit OTCPV (1)  Jardin-Plessis-Sasnieres printemps crédit OTCPV (12)

Jardin-Plessis-Sasnieres printemps crédit OTCPV (19)  Jardin-Plessis-Sasnieres printemps crédit OTCPV (23)