Hors des sentiers battus au cœur du Val de Loire !

Hors des sentiers battus au cœur du Val de Loire !

L’Agence de Développement touristique de Loir-et-Cher (ADT) vient de sortir sa nouvelle brochure « Balades & Randonnées ». Et ça tombe bien car c’est la saison idéale pour recommencer à se balader.
16 pages à feuilleter, au fil desquelles on trouve un certain nombre de circuits à faire à pied, à vélo et même sur l’eau.

Tous les itinéraires du département ne s’y trouvent pas car il d’agit d’une sélection. Sinon, il faudra une centaine de pages pour tout répertorier… Et parmi les coups de cœur de l’équipe de l’ADT, on découvre 2 circuits en Vendômois :

> 1 balade à pied de 2,3 km soit environ 1h de marche car ça grimpe quand même un peu, et pour cause : on vous emmène à Trôo, petite cité troglodytique, sur le circuit « à flanc de coteau- sentier des troglodytes ».
Profitez-en pour visiter la grotte pétrifiante et l’écomusée troglodytique, tous deux partenaires du tout nouveau Pass’Découverte en Pays Vendômois (grâce auquel vous bénéficiez de tarifs préférentiels dans 32 sites)

> 1 boucle à vélo de 24 km autour de Vendôme : « Rat des villes, rat des champs ». Au programme de cette balade : des paysages champêtres et des terres cultivées parsemées de villages. En cours de route, prenez le temps de découvrir, ici une loge de vigne, là un lavoir bucolique… Flânez aussi au bord de l’étang de Saint-Ouen, lieu propice à une halte rafraîchissante.

On sait que vous êtes nombreux à marcher, pédaler, pagayer… alors n’hésitez pas à pousser les portes des offices de tourisme du Vendômois pour venir chercher cette brochure gratuite et faire le plein d’idées de sorties « nature » !

Rendez-vous pour la réouverture du jardin du Plessis Sasnières

Rendez-vous pour la réouverture du jardin du Plessis Sasnières

Nous étions nombreux à attendre cela avec impatience… ça y est : la saison 2017 du jardin du Plessis Sasnières démarre (et ce n’est pas un poisson d’avril, contrairement à ce que la date pourrait laisser penser…)

Même si on y est déjà venus, ce qui est magique avec un jardin (surtout quand il est « Remarquable » comme celui de Sasnières), c’est que c’est une éternelle re-découverte. Selon les saisons, les couleurs changent, les fleurs et arbustes sont différents… Mais ce qui ne change pas, c’est la magie du lieu.

      

C’est typiquement le lieu où je devrais être interdite d’appareil photos car je reviens toujours avec des centaines de clichés, lesquels ne sont pas toujours réussis d’ailleurs, car on n’arrive pas toujours à traduire en photo ce que l’on a réellement sous les yeux. C’est là que l’on s’aperçoit (de nouveau) que c’est un métier, photographe.

Une petite info nouveauté : vous pouvez désormais acheter vos billets d’entrée en ligne sur le site Web du jardin. C’est super pratique pour organiser votre journée en Vendômois : 1 clic, 1 carte bancaire, et hop vous achetez vos billets.

Autre nouveauté : il y a désormais un restaurant.  dans le jardin. Et on vous le recommande : le cadre est cosy, avec vue sur le plan d’eau ; et la carte est très alléchante. Petite suggestion : pensez à réserver votre table car, depuis son ouverture, cette nouvelle adresse gourmande connaît un certain succès.

           

On continue avec les nouveautés ? Et celle-là, elle va vous intéresser car elle va vous permet de faire des économies sur vos visites et activités en Pays Vendômois : il s’agit du Pass Découverte en Pays Vendômois. Et parmi les 32 partenaires, il y a le jardin de Sasnières. Pour tout savoir sur ce Pass, rendez-vous sur notre site Web à partir du 08 avril.

La saison ne fait que commencer, vous avez jusqu’au 1er novembre pour en profiter !

Prêts pour 1 randonnée sur les pas de Rochambeau, en bord de Loir ?

Prêts pour 1 randonnée sur les pas de Rochambeau, en bord de Loir ?

Ça sent bon le printemps !
Le soleil est de retour… Les jours rallongent…La nature sort de sa torpeur hivernale…Il n’y a qu’à voir tous les bourgeons (et je ne parle pas du faciès de nos ados, mais bien des arbres et arbustes). A vous aussi, ça vous fait cet effet-là ? ça vous donne envie d’aller vous balader, de prendre l’air ?

  

Il n’y a plus qu’à choisir la randonnée, et ce n’est pas le choix qui manque en Pays Vendômois. On va vous aider à faire votre sélection en partageant avec vous nos expériences, nos coups de cœur, les nouveautés (et oui : il y a des nouveaux circuits cette année !)…

Aujourd’hui, on vous emmène sur les pas de Rochambeau, du côté de Villiers Sur Loir.
Départ de la place Fortier, devant la mairie et l’église. Et avant de vous lancer sur le circuit de randonnée, prenez le temps d’aller visiter l’église Saint-Hilaire qui fait partie du circuit des églises à fresques et peintures murales du Vendômois .1 document d’aide à la visite est disponible gratuitement à l’entrée de l’église pour vous donner des explications sur le « dict des Trois morts et des Trois vifs» et les techniques utilisées.

Après cet intermède « culturel », direction le plan d’eau de Villiers Sur Loir , en suivant le balisage de la Fédération Départementale de Randonnée Pédestre.  . Vous savez, pour ce genre de circuit, ce sont les flèches et les croix peintes en jaune.

balisage randonnée FDRP          Balisage FDRP

On arrive rapidement en bord de Loir, et là c’est un de nos coins préférés : vous êtes en sous-bois, en bord de rivière, avec le château de Rochambeau en toile de fond. Pas mal comme décor, non ? Les artistes s’arrêteront certainement à cette étape pour y poser leur chevalet ; les marcheurs continueront leur chemin. Il y a quelque chose de « magique » à marcher en bord de rivière. Le bruit de l’eau, les odeurs de la nature, les papillons qui volètent…

Bord de Loir Villiers Sur Loir     arbre randonnée "sur les pas de Rochambeau" Villiers sur Loir

Bon j’arrête là mon envolée lyrique car le circuit nous ramène vers le village. Et après une petite montée (toute petite, je vous promets !), on arrive au milieu des vignes. Vous êtes au cœur des vignobles vendômois et de l’aire d’appellation « coteaux du Vendômois ». D’ailleurs, selon le jour où vous ferez cette rando, on vous invite à aller rencontrer l’un de nos vignerons à la fin de votre balade. Ils sont plusieurs à Villiers sur Loir.

On trouve des choses surprenantes au milieu de ces vignes :
> 1 bâtiment qui n’est pas une loge de vigne (après « enquête », il s’agirait de l’ancienne bascule qui a été déplacée du centre-ville)
> des pierres qui ne sont pas aussi anodines qu’on pourrait le penser (ce ne serait pas 1 coquillage « imprimé » dans la pierre ? Mais on est loin de la mer là quand même !)

ancienne bascule Villiers sur Loir vignes      dans les vignes de Villiers sur Loir     vignobles randonnée Villiers sur Loir

Une dizaine de kilomètres, le Loir, les vignes, 3 heures de balade très agréables et un circuit bien balisé. Bref, vous l’aurez compris : une randonnée que l’on vous recommande. On vous a convaincus ? Super ! Alors, téléchargez vite votre topofiche de randonnée . Et si vous souhaitez savoir qui est Rochambeau qui a donné son nom à ce circuit, vous trouverez justement la réponse dans cette topofiche.

Une bouffée d’oxygène en canoë sur le Loir

Une bouffée d’oxygène en canoë sur le Loir

Après la canicule du mois d’août, voici les premiers signes de l’automne. C’est, selon moi, la saison idéale pour de grandes virées dans la nature. Après la randonnée pédestre, les nouveaux circuits cyclo du Vendômois, place à la glisse… On s’est donc laissé tenter par une randonnée en canoë sur le Loir. Plusieurs associations proposent de la location en Vendômois ( Vendôme,  Montoire). On a donc téléphoné à l’une d’entre elles et réservé nos canoës.

Le Jour J, nous voici au rendez-vous aux Roches L’Evêque. On a bien fait de choisir la matinée car le lever de soleil sur le Loir embrumé, c’est vraiment magique ! Mise à l’eau des canoës depuis le petit embarcadère (qui mériterait une petite restauration quand même) et embarquement, direction Montoire, notre terminus.

ça vous la peine de se lever tôt!

                ça vaut la peine de se lever tôt!

 

Rendez-vous à l'embarcadère des Roches L'Evêque

Rendez-vous à l’embarcadère                                         des Roches L’Evêque

A part lors de la traversée des Roches L’Evêque, il y a très peu de maisons en bord de rivière. Ce sont surtout des coins de pêche avec leurs pontons et leurs cabanes que l’on voit. Cela renforce l’impression de « moment hors du temps » que l’on a quand on avance au rythme lent de nos pagaies. Un peu de portage (sur une vingtaine de mètres seulement) pour contourner un dénivelé dans la rivière et c’est reparti….

Petit matin d'automne...

Petit matin d’automne…

Les "rapides" des Roches L'Evêque

Les « rapides »
            des Roches L’Evêque

De temps en temps, on perçoit le coin-coin des canards ou le chant des oiseaux cachés dans les arbres. On fait également des rencontres sur le Loir, comme ce couple qui descend la rivière sur son canoë gonflable. Le temps de discuter à propos des avantages/inconvénients  de nos embarcations et les voilà repartis vers Saint-Jacques des Guérets. Pour nous, ce sera une halte près du pont gothique à Lavardin. Un endroit qui respire le calme et qui permet d’admirer de plus près la silhouette majestueuse de la forteresse médiévale (car on l’aperçoit déjà bien avant d’arriver, sur son promontoire rocheux).

Au loin... Lavardin

Au loin… Lavardin

Lavardin Plus Beaux Villages de France

Lavardin
               Plus Beaux Villages de France

Une halte "grandiose"

Une halte « grandiose »

Autant le Loir est paisible des Roches L’Evêque à Lavardin, autant on se croirait presque en eaux vives après avoir passé le pont (bon, d’accord : j’exagère un tout petit peu). De Lavardin à Montoire, le paysage devient différent, comme le tracé du Loir qui est plus étroit et avec des méandres plus serrés. Et c’est déjà l’arrivée à Montoire… On n’a pas vu le temps passer. Allez, on pousse jusqu’à hauteur de la chapelle Saint-Gilles et demi-tour pour accoster quartier Marescot, non loin de Musikenfête.

DCIM100GOPRO

La prochaine fois, on partira pour la journée entière, histoire de prolonger ce moment « hors du temps »

Alors ? Vous vous laissez tenter ? On vous conseille vraiment ce moment de tranquillité à partager en famille, entre amis, à 2… Profitez des belles journées d’automne ou à programmer au printemps prochain… Petit conseil pratique : pensez à prévoir des affaires de rechange, surtout si, comme moi, vous faites des cascades sur les fesses…
( Remerciements à l’association « Canoës sur le Loir »)

Sur les traces des Templiers, balade à vélo dans le Perche Vendômois…

Sur les traces des Templiers, balade à vélo dans le Perche Vendômois…

A vélo dans le Perche Vendômois

A vélo dans le Perche Vendômois

Je continue ma découverte des nouvelles boucles vélo récemment balisées en Pays Vendômois. Après « Rat des villes/rat des champs » et « Ronsard au bord du Loir », aujourd’hui  je vous emmène sur les traces des Templiers (boucle à vélo n°22 du Pays Vendômois). Vous avez remarqué ? J’y vais progressivement : 17 km, 24 km et aujourd’hui 30 km pour cette boucle des Templiers.  Vu la distance, on est partis pour la journée avec le pique-nique dans la besace.

Suivez le balisage...

Suivez le balisage…

J’ai choisi de partir d’Arville (je vous rappelle que sur ces nouvelles boucles vélo, on peut partir d’où on veut, dans le sens que l’on veut, grâce au double-balisage), histoire d’être tout de suite dans l’ambiance historique des Templiers. Petit conseil : prenez le temps de visiter la Commanderie templière d’Arville qui est «la mieux conservée de France » avec son église du 12è s., ses écuries, sa grange dîmière, son pigeonnier, son jardin médiéval, sans oublier les 9 espaces scénographiés permettant de découvrir l’histoire des Templiers et des croisades. Un beau voyage dans le temps avant d’enfourcher nos vélos pour « avaler » les 30 km du circuit.

Commanderie Templière d'Arville

La Commanderie Templière d’Arville

Boucle vélo n°22- Arville [OT Pays de Vendôme] (5)

 

 

Les premiers mètres, on aperçoit encore à l’horizon la commanderie puis nous voici à travers champs sur une petite route de campagne. Déjà 6 km de parcourus, allez hop : une première halte à l’étang de Boisvinet, l’occasion de se mettre un peu à l’ombre des arbres, d’observer les oiseaux… et de pique-niquer car ça creuse le vélo !

Et c’est reparti ! Encore quelques kilomètres (3 pour être précise)et nous voici dans l’une des plus belles portions de ce circuit (cela n’engage que moi). Si vous ne connaissez pas encore cette partie du Perche Vendômois, vous allez être (agréablement) surpris en découvrant les châteaux et coins de nature suivants : château de Glatigny, château de la Cour (qui sont des propriétés privées mais que l’on aperçoit depuis la route, pour le plaisir des yeux…), Taillefer et son gué (cette fois-ci, on a roulé dans l’eau, un petit frisson d’aventure)…

En pleine nature du côté de Taillefer

En pleine nature du côté de Taillefer

Après ce décor de cinéma, nous arrivons à Souday. Les surprises ne sont pas terminées ! Pour vous en persuader, prenez le temps d’aller visiter l’église Saint-Pierre  avec son chœur surélevé et sa chapelle/crypte. Pour ma part, c’est l’une de mes églises « coup de cœur » du Vendômois ! Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir par vous-même. Petit + : vous trouverez à l’entrée de cet édifice, un document d’aide à la visite avec l’histoire du lieu et des notices disséminées à chaque point d’intérêt.

l'église Saint-Pierre de Souday

l’église Saint-Pierre de Souday

L’étape suivante nous conduit au village de St Agil. Je vous recommande une halte près du plan d’eau, très paisible avec son lavoir. Et si vous avez le temps, faites un petit détour par la « Sellerie Percheronne » pour admirer le savoir-faire d’un artisan passionné. Au passage, vous remarquerez 1 détail insolite : 1 chapiteau ; et oui, St Agil accueille depuis plusieurs années 1 collectif de circassiens «le Cheptel Aleïkoum ».

Par là, un chapiteau...

Par là, un chapiteau…

Après cette halte, on enfourche de nouveau nos vélos pour les derniers kilomètres jusqu’à Arville, profitant une dernière fois des paysages champêtres.

Nature, Culture, Patrimoine… autant d’ingrédients qui font de ce circuit cyclo une belle occasion de découvrir le Perche Vendômois au rythme du vélo (donc, pour ma part, pas très rapidement).

Une boucle à vélo sur les traces de Ronsard

Une boucle à vélo sur les traces de Ronsard

Mignonne, allons voir sir la rose…

Suite à cette invitation lancée par Pierre de Ronsard (bon, d’accord elle ne m’était pas vraiment adressée, mais on a le droit de rêver un peu…), je suis effectivement allée voir si la rose avait bien déclose sa robe de pourpre au soleil ce matin… Et c’est à vélo que j’y suis allée, en empruntant la nouvelle boucle vélo n°23 du Pays Vendômois : « Ronsard au bord du Loir ». 17 km, ce n’est pas insurmontable, alors c’est parti !

Suivez le balisage!

Suivez le balisage!

J’ai choisi de partir de Couture sur Loir (je vous rappelle que sur ces nouvelles boucles vélo, on peut partir d’où on veut, dans le sens que l’on veut, grâce au double-balisage). J’adore ce village et son atmosphère : l’église qui abrite les gisants des parents de Ronsard, l’isle verte où il aimait à se promener en bord de Loir… et le Manoir de la Possonnière, sa demeure natale. Prenez le temps de visiter : vous pouvez laisser vos vélos à l’entrée le temps que vous flâniez dans les jardins ou que vous parcouriez les pièces de cette demeure Renaissance. Il y a même une table de pique-nique ombragée installée près de l’accueil, histoire de prendre un peu le temps avant de repartir sur le circuit.

Un arrêt incontournable pour prendre le temps de visiter le Manoir de la Possonnière

Un arrêt incontournable pour prendre le temps de visiter le Manoir de la Possonnière

Pendant quelques kilomètres, vous êtes sur l’itinéraire « Vallée du Loir à vélo »  (320 km de la source du Loir à sa confluence), l’occasion pour vous de découvrir les coins de pêche secrètement dissimulés le long de la rivière, mais également de profiter des paysages champêtres (avec ses vaches qui, pour une fois, ne regardent pas passer le train mais vous, cyclotouristes ou véloflâneurs).
Boucle vélo n°23 Possonnière [OT Pays de Vendôme] (14)

Juste avant Tréhet, un beau plan d’eau de la Fédération de pêche vous permet une petite halte casse-croûte : les tables de pique-nique n’attendent que vous. Entre Tréhet et Villedieu-le-Château, il y a un passage très mignon avec  des petites maisons, des caves creusées dans le coteau : ce sont des habitations troglodytiques, que l’on trouve un peu partout dans ce coin de la Vallée du Loir.

Un petit coin pique-nique bien sympa, près d'un lavoir à Villedieu-Le-Château

Un petit coin pique-nique bien sympa, près d’un lavoir à Villedieu-Le-Château

L’arrivée à Villedieu-le-Château est majestueuse avec les vestiges du prieuré qui émergent au-dessus des habitations. La halte est conseillée, des panneaux d’information ont été installés pour découvrir l’histoire de ce lieu. Autre surprise un peu plus loin quand vous pousserez la porte de l’église (ouverte tous les jours de 9h à 19h), mais chut je ne vous en dis pas plus puisque c’est une surprise ! Autre surprise un peu plus loin, mais qui ne concerne pas le patrimoine cette fois-ci : est-ce que vous auriez pensé trouver un distributeur de billets dans ce village ? Et bien c’est le cas, alors n’oubliez pas votre carte bancaire (pour pouvoir faire des achats gourmands chez nos producteurs locaux par exemple). Encore un peu plus loin, on vous a déniché un petit coin pique-nique bien ombragé près d’un lavoir, l’occasion de se détendre un peu avant de reprendre la route du retour vers Couture-sur-Loir… Laquelle vous fera passer à travers champs et vergers (Les Vergers de Bel Air) et près de l’Atelier du Peintre… sans oublier le Jardin des Arts… Bref, encore plein de visites à programmer au Pays de Ronsard…