C’est en famille que nous avons profité, il y a quelques semaines des Portes Ouvertes « Bienvenue à la Ferme » pour aller revisiter l’élevage de chèvres de Villiersfaux. 

A notre arrivée, nous nous sommes rendus compte que nous n’étions pas les seuls à avoir eu cette idée. Il faut dire que le soleil était au rendez-vous ce jour-là.

A peine le temps de se garer et de descendre de voiture, les enfants ne nous ont pas laissé de répit et nous nous sommes directement dirigés vers les chèvres, l’attraction phare de cette visite.
Difficile de canaliser l’énergie des enfants quand nous avons appris qu’il y avait des chevreaux à peine âgés de quelques jours et qu’à 17h les enfants pourraient leur donner le biberon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les enfants ont caressé les chèvres et leur ont donné à manger….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais à la ferme, on peut également voir d’autres animaux : des cochons, des boucs, des chiens, des lapins…

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant l’heure de la traite et le nourrissage des chevreaux, nous avons fait le tour du propriétaire. Un mini-marché de producteurs était installé dans la cour de la ferme. Gourmands comme nous sommes, difficile de résister à l’envie de tout goûter !

On trouve aussi parfois de drôles de machines dans les cours de ferme. Les enfants se sont approchés pour demander au monsieur à quoi pouvait bien servir cette machine dans laquelle il insérait des pommes de maïs. C’est comme cela que l’on a appris que c’était une machine à égrener.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt 17h ! C’était difficile de rater le rendez-vous de la traite des chèvres car les enfants, impatients, nous demandaient l’heure toutes les 5 minutes.
Bien disciplinée, chaque chèvre se place à son emplacement pour effectuer la traite avant de repartir vers son enclos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17h30 : Fabrice (le propriétaire) rentre dans l’enclos des bébés et demande aux enfants qui le souhaitent de donner le biberon. Une trentaine de mains se lèvent (soit la totalité des enfants présents), les enfants se répartissent les 5 biberons. C’est à peine si nous voyons encore les chevreaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La visite se termine par une dégustation de lait de chèvre et un passage obligé (pour les gourmands que nous sommes) par l’achat de fromage en souvenir de notre découverte. Amateurs de fromages de chèvre (et d’humour), vous pouvez retrouver Fabrice et ses fromages sur les marchés de Montoire et Vendôme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et vous savez quoi ? Même les chèvres veulent garder la ligne. Elles font du sport !

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan de cette visite : un moment agréable en famille à la rencontre d’un producteur local, que l’on vous recommande !

Share This